J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

ANNIE BESANT



L'opinion générale est qu’elle a été la continuation de Blavatsky. En réalité elle a été la destructrice de Blavatsky :
  • elle a altéré les livres de Blavatsky (voir HPB
  • déformé l’enseignement originel (voir Néo-théosophie) 
  • elle a fait dériver la Société Théosophique d’Adyar, d’abord vers le psychisme, puis vers une secte adventiste (voir Histoire) 
  • elle a introduit d’autres organisations qui l’ont déformée (voir Histoire Loges)
Désolé si j'offense à ses disciples, mais les faits historiques le prouvent. Vous trouverez sa biographie très détaillée avec des références ICI (en espagnol). Laquelle je résume :

  • de jeune elle était une fervente chrétienne, au point d’épouser un prêtre anglican (1867-1873),
  • après son divorce elle est devenue athée et disciple du libre penseur Charles Bradlaugh (1874),
  • puis socialiste travaillant avec Bernard Shaw (1880),
  • elle devient théosophe (1889). Il est important de savoir que seulement environ 7 mois elle a été étudiante proche de Blavatsky (morte en 1891). Peu de temps pour digérer la connaissance ésotérique, mais son enthousiasme et ses qualités la firent paraître aux autres comme sa successeur,
  • accuse à Olcott d'avoir eu des relations sexuelles avec Mme Müller basée sur des rumeurs (1891),
  • M. Basil Crump enquêtant sur le spiritisme l’a vue dans une réunion essayant de se communiquer avec Blavatsky. Bien que la théosophie le rejette, enseignant que ces "esprits" sont des élémentaires (voir kama-manas),
  • au début montre une grande admiration pour Judge. Dans la revue Lucifer elle écrit : "Je veux laisser par écrit mon témoignage pour le magnifique travail que... M. Judge a fait en Amérique. HPB savait très bien ce qu'elle faisait quand elle a choisi à cet  homme fort et tranquille..."(1893),
  • devient disciple du Brahmane orthodoxe Chakravarti qui l’induit à douter de Blavatsky et lui fait des fréquentes magnétisations qui changent son attitude, selon le témoignage du Dr Keightley,
                                      

  • avec la complicité d’Olcott elle va accuser à plusieurs reprises à Judge d'imposteur, lui demandant de renoncer à ses postes (1894-1895).
  • Alice L. Cleather raconta que dans une réunion privée Besant avait admis que le "Maître" lui avait ordonné d'accuser à Judge par le biais de Chakravarti. Ce qu’elle a nié après en public.
  • à sa propre demande, elle joint la Loge de Londrès (voir Sinnett) où elle connaît à Leadbeater (1894),
  • sur la polémique de si Mars, la Terre et Mercure appartiennent ou non à la même chaîne planétaire (voir controverse) initialement elle va soutenir à Blavatsky, puis à Sinnett,
  • progressivement va s'éloigner de l'influence de Chakravarti, pour entrer dans celle de Leadbeater, probablement souhaitant que celui-ci lui réveille des pouvoirs occultes qu’elle voulait posséder.
  • avec lui va promouvoir une nouvelle "théosophie" centrée sur le psychisme et qui en plusieurs aspects s'oppose à la théosophie originelle.
  • dans la convention de 1895, devant une réclamation de M. Mellis, Besant nie avoir une seule fois accusé à Olcott.
  • se joint à la maçonnerie, qui durant son mandat sera insérée dans le cadre des activités de la ST d'Adyar (1902),
  • quand Leadbeater dut renoncer à la Société pour perversion, d'abord elle l’a défendu, puis reproché, à nouveau elle se tournait vers Chakravarti mais finalement revint avec Leadbeater.
  • quand elle a pris la présidence de la Société Théosophique, elle a réadmis à Leadbeater affirmant faussement que Blavatsky et les Mahatmas le souhaitaient. Ceci scandalisa à beaucoup de membres (1908),
  • Leadbeater rencontre à Krishnamurti (14 ans) et décrète qu’il est le futur Messie (1909),
  • des lors ils vont travailler pour développer un culte adventiste avec l'arrivée de Maitreya.
  • promue un serment d'obéissance à elle (1911),
  • s'implique dans la politique (1913-1928),
  • Leadbeater s’implique avec l'Église (sectaire) Catholique Libérale qui à la semaine le consacré évêque et -qui depuis- contrôle la ST d’Adyar (1916), 
  • dans celle-ci éclate un scandale de pédophilie sur quatre membres. Besant va d'abord accuser l'évêque Wedgwood de pédéraste, mais comme Leadbeater le défend, changer d'attitude et aussi le défend. Le prêtre Reginald Farrer va avouer que les accusations sont vraies (1919-1922),
                                        
  • dans la revue Theosophist (1922) a écrit un article (Qui voulez-vous ?) où elle dit : "Leadbeater a été l'un des étudiants les plus proches et les plus fiables de l'HBP et elle lui a réveillé ses pouvoirs." Ce qui est faux (voir Leadbeater)
  • annonce des douze apôtres de Jés... eups ! De Krishnamurti, tous des membres proches et évidemment elle avec Leadbeater (1925),
  • Krishnamurti se rebelle et dissout le mouvement qui le vénérait (1929).
  • Par la suite Besant va progressivement perdre la raison et mourir en 1933.
                                                   _  _  _

À partir de 1910 Besant (et aussi Leadbeater) vont tomber dans le délire, comme le témoigne le vénérable Pandit Bhagavan Das, un ancien et proche collaborateur :

« Elle, suivant autres guides et influences, a été en train de causer grave et insidieusement sa ruine, créant confusion dans son bon travail. . . elle a développé de plus en plus, dépassant toutes les limites, le germe de culte personnel qu’elle avait gardé jusque-là sous contrôle. Elle a commencé à prétendre avoir de grands pouvoirs et des expériences hors physiques, d’être une Initiée, une Arhat, une Mukta et que sais-je ; prétendant être en mesure de lire à Mars, à Mercure et tout le système solaire, passé, présent et futur (mais en évitant soigneusement le test le plus facile que serait de lire une certaine page d'un livre fermé) ; affirme être le seul agent autorisé de la ‘Grande Fraternité Blanche qui guide l'évolution de la Terre’ et être en communication avec le ‘Directeur Suprême du Monde’ et l‘Instructeur du Monde’, etc. »


À son crédit, elle a fait un énorme labeur pour l'éducation en Inde.



4 commentaires:

  1. Ouah, c'est dramatique, j'aurais jamais pensé ça de Mme Besant...

    RépondreSupprimer
  2. L'homme est fait d'ombre et de lumière,
    Elle était humaine comme chacun de nous; vous et moi compris.

    Ode.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement d’accord.

      Supprimer
    2. Nous recherchons tous l'unité. Pas seulement La Lumière... Hommage à ses effort productifs ds La Lumière et oui elle n'était aussi que chair et mentale...

      Supprimer