COMMENT CHOISIT L’ÂME SES PARENTS POUR RÉINCARNER ?


Les individus qui attendent leur moment d’incarnation, ne sont pas à la fenêtre en train de regarder ce qui se passe sur le plan physique.

Lorsque le couple dans l’acte sexuel entre en fusion, le dégagement vibratoire de cette fusion va se situer et s’ouvrir sur une sphère d’entités. Ceci est du parce que lorsque les parents enfantent, ils font une immense montée d’énergie qui s’ouvre sur une sphère X située sur les plans subtils. Cette sphère correspond à leur degré d’enfantement, à l’énergie qu’ils ont su déclencher, à la façon dont ils ont vécu cette énergie, à tout ce qu’ils sont spirituellement, héréditairement et qui correspond à tout ce qu’ils peuvent proposer en tant que famille, race, nation.

Tout ceci compose ce qu’ils peuvent offrir comme destinée à une entité. C’est pour cela que les sphères voyagent. Dans une période X d’un temps de la terre, la sphère d’entités qui était prédestinée aux naissances, ayant acquis suffisamment d’incarnations, ces entités ayant eu suffisamment de projections, leur sphère se déplace et laisse la place à une autre sphère d’entités.

C’est pour cela que l’on dit que cycliquement les initiés de tel pays, ou que les atlantes, ou que les initiés égyptiens, ou que les initiés celtes reviennent en incarnation ; ou au contraire, que les ordres du mal de tel ou tel groupe reviennent en incarnation. C’est parce que chaque individu, chaque âme appartient à une vibration, appartient à une sphère d’entités, et ces sphères d’entités ont droit à l’incarnation à des heures très précises, à des heures qui correspondent à leur acquis spirituel, ou à la nécessité de leur incarnation pour que quelque chose ait lieu sur la planète. Ce qui fait qu’il y a toujours grande correspondance entre le haut et le bas.

Donc, quand ce grand tunnel de vibration est monté et s’est ouvert sur la sphère qui correspond aux entités qui doivent s’incarner à l’heure actuelle, ce qui est avant tout prédéterminé, c’est la ressemblance des vibrations et uniquement à cause des prédestinations, à cause de ce qu’apportent les parents comme destinée, comme karma, comme éducation, comme position sociale, comme devenir social, position dans une nation, etc. et non pas à cause de ce que sont les parents, ou parce que l’on reconnaît le papa et la maman de l’autre vie.

Les liens karmiques ne sont jamais des liens affectifs et c’est pour cela que vous pouvez être mariés avec des gens qui sont nouveaux dans votre vie d’évolution. Si vous vouliez chaque fois retrouver le même époux, la même épouse, il n’y aurait pas d’évolution et de diversité, parce que l’âme, du point de vue de son royaume, n’a pas de relation affective avec le manifesté. Elle a une relation de nécessité et une relation de volonté. Ce qui est juste devient sa volonté, ce qui est nécessaire devient sa volonté, et l’amour est pour tout le monde et pas pour la personne que l’on a précédemment connue. L’amour est pour tout le monde.

C’est-à-dire qu’une âme peut aussi bien prévoir d’épouser tel ou tel être, il n’y a aucun problème pour elle, parce qu’elle a de l’amour pour tout le monde. Par contre, la psychologie qui sera issue de l’incarnation, quelle que soit la disposition prise par cette âme et son universalité, va parfois dire : celui-là, je ne le veux pas ; celle-là, je ne la veux pas, ou je la veux, je le veux. Tout ceci appartient au jeu du monde et non pas au jeu de l’âme.

Donc lorsque l’âme dans sa sphère a vu quelle destinée elle pouvait obtenir en s’incarnant dans tel ou tel foyer (voir effet des naissances prématurées sur la destinée de l’enfant), elle envoie son accord. De la même manière que l’énergie est montée à elle pour la susciter, elle envoie son énergie pour envoyer son accord, pour que l’embryon puisse se former. Sinon l’embryon ne se forme pas et on dit que le couple est stérile.

C’est vrai que dans certains cas il y a vraiment un problème au niveau des organes, mais dans la plupart des cas de stérilité, c’est tout simplement parce que la vibration ne rencontre aucun écho favorable de vie. Dans ces cas-là, la femme et l’homme stériles doivent avant tout travailler sur eux-mêmes. Ce n’est pas leurs organes qui sont stériles, mais la destinée qu’ils proposent n’intéresse personne. Il leur faut travailler un peu sur eux-mêmes, revoir certaines idées, certaines possessions, les instincts ou quelle est leur démarche dans le fait de vouloir un enfant.

Car s’il y a bien une chose que l’entité réprouve totalement, c’est de s’incarner parce que papa et maman veulent absolument un bébé dans un berceau tout rose. Cela ne plaît pas du tout aux entités.

Beaucoup de gens veulent un bébé comme un enfant veut le fruit du voisin, parce que c’est la plus belle pomme du quartier. Ils veulent un bébé parce que c’est quelque chose qui pourrait les amuser, leur apporter du bonheur. Accomplir l’acte de la nature, puisque Dieu vous a ordonné de perpétuer votre race, c’est donc un devoir, mais accomplir l’acte de la nature ne doit pas être pris comme une distraction. Cela a une très mauvaise réception pour une entité.

Pastor (guide spirituel, 08-11-87)

LE BÉBÉ GARDE L’AURA DE SA RÉINCARNATION PRÉCÉDENTE



La maman traditionnelle que l’on trouve sur la terre et qui fait la moue avec son bébé, qui tord les mots et leur prononciation en pensant se mettre à la portée du bébé, inconsciemment abêtit son enfant parce qu’elle congestionne l’entité qui est venue, qui est beaucoup plus consciente d’être une entité lorsqu’elle est encore un bébé, que lorsqu’elle devient un enfant adolescent et qu’il y a une descente totale dans ses corps inférieurs jusqu’au niveau psychologique. (Voir caractéristiques corps subtils)

Quand l’être humain est encore un bébé, il n’a pas de psychologie. Il a besoin de boire, de manger, d’être lavé. Le fait qu’il n’ait pas encore de psychologie existante (voir qu’est-ce la personnalité ?), lui permet d’être l’entité précédemment désincarnée. C’est-à-dire que lorsque vous avez un bébé entre les bras, vous n’avez pas seulement un joli bébé dans les bras, vous avez aussi un désincarné qui vous regarde dans la profondeur des yeux.

Les yeux du bébé sont parfois terrifiants, surprenants, c’est à cause de cela. Il n’est pas encore entré dans la psychologie que procure le corps, il reste lui-même. Si vous étiez clairvoyants, vous verriez qu’autour de l’enfant il n’y a pas l’aura d’un bébé, vous verriez le visage de l’homme qui est mort, qui avait quatre-vingts ans et qui était un vrai sage, ou vous verriez la femme de soixante-dix ans qui est décédée. Vous verriez la trace de son précédant corps, parce que c’est dans cette image qu’il est descendu. (Ceci du aux skandhas)

Puis avec le temps, petit à petit, les lois et les énergies faisant leur œuvre, l’individu s’identifie de plus en plus avec son nouvel instrument. C’est à ce moment que l’enfant va essayer de prendre le monde et de s’approcher du monde.

Dès qu’il va commencer à dire « je » et à manifester une personnalité, vous pouvez être sûr que l’enfant est réellement devenu un enfant. À ce moment oui, vous devez vous mettre à son niveau, vous devez faire en sorte que les mots utilisés, les idées utilisées correspondent à son degré d’entendement. Mais tant qu’il est un bébé, vous devez être conscient que vous avez à faire avec un adulte, et vous devez lui parler en tant qu’adulte, et lui dire tout ce qui se passe sur la terre, tout ce qu’il peut faire, lui parler de la science des nombres, des astres, ou de la science de la musique, des livres.

Vous devez lui parler de toutes ces choses, son cerveau enregistre trois fois plus vite et surtout, l’entité qui ne s’est pas encore identifiée avec le cerveau physique de l’enfant, a les oreilles ouvertes à vos paroles. Il emmagasine pour que les vérités que vous lui dites soient des réalités conscientes, et dans les méandres de sa vie, ces réalités seront acceptées, parce qu’il les aura reconnues.

Par exemple, lorsque vous parlez à la conscience d’un adolescent et que vous essayez de lui faire admettre la loi de la réincarnation, vous vous heurtez à son degré initiatique, à sa jeunesse, à sa capacité de comprendre et d’abstraire. Si vous lui en parlez lorsqu’il est un bébé, il les admet et il les accepte, et lorsque vous lui en parlez une fois qu’il est adolescent, ayant déjà accepté, pour lui, vous ne faites que dire une vérité. C’est comme si vous tiriez un voile et il accepte de voir.

Pastor (guide spirituel, 08-11-87)


Dans une autre conférence, Pastor a aussi traité le thème :

« Contrairement à ce que pensent les gens, le bébé n'est pas un petit être semi-conscient. L’enfant est hyper conscient du monde. Il vous connaît, il sait exactement qui vous êtes. Il ne peut pas parler parce que son corps est tellement neuf qu’il a besoin d’apprendre la pratique physique, mais avec tout ce que son esprit peut percevoir, il n’a pas besoin de quoi que ce soit pour apprendre.

L’enfant, lorsqu’il naît, est hyper conscient, il se souvient même pour beaucoup de son incarnation précédente. C’est à force de s’enfoncer dans cette chair qui compose son corps, qu’il devient inconscient de ce qu’il est en tant que réincarné, inconscient de ses parents tels qu’il les voyait sur le plan de l’aura. Tant qu’il reste un peu au-dessus de la matière, alors c’est son esprit qui voit les choses, c’est son être subtil qui voit tout. Il connaît ses parents, il sait s’il va être aimé, s’il est déjà aimé ou pas. »  (18-04-85)

EXISTE L’ÂME SŒUR ?

 
Sur un plan terrestre, c’est une énergie qui entre en complément à la vôtre sans être similaire. Certains font des réincarnations multiples en étant ensemble ou en travaillant ensemble. Cela déclenche des complémentarités et ces personnes se retrouvent à chaque fois, à chaque naissance, ensemble. Pas forcément aux mêmes âges. Cela peut être le mari et la femme, mais aussi le père et l’enfant, le Maître et le disciple ou simplement des amis très proches.

Cette complémentarité crée l’âme sœur, mais cela n’existe pas en tant que réalité cosmique. C’est tout simplement une harmonie qui se forme entre deux individus.

Sur un plan un peu plus cosmique, ce sont des personnes qui ont fait tous leurs cycles d’évolution ensemble, ce qui est quand même fort rare à trouver, parce que les âmes sœurs mentionnées avant, généralement sont séparées à un moment de leur évolution, l’une allant plus vite que l’autre, ou voulant expérimenter d’autres choses. Mais dans le cas où ces gens arrivent à faire un maximum d’évolution ensemble, se retrouvant ensemble devant le Maître, il se crée une véritable union et ils paraissent, en tant qu’âme, comme des siamois.

Leurs réincarnations deviennent quelque chose de très difficile. Ils ont tellement eu l’habitude de prendre l’énergie de l’autre, qu’ils ne sont pas vivants en tant qu’individualité propre, même si leur conscience a atteint un certain état d’individualité. Énergiquement, ils sont tellement soudés, qu’il faut leur apprendre petit à petit à se séparer. Alors, ils passent par de petites épreuves qui ne sont pas des épreuves initiatiques typiques, mais tout simplement des moments où ils expérimentent la solitude et le bien-être qu’il y a à être pleinement seul.

Je vous le dis, ce n’est pas un concept qui existe vraiment. C’est une complémentarité ou un attachement trop long grâce aux incarnations de deux êtres.

Les âmes sœurs ce n’est pas un sujet important. Quoi que vous fassiez, ne vous embarrassez pas avec ce qui n’est pas important. Allez à l’essentiel. Quand quelque chose paraît obscur, ou qu’il n’y a pas moyen de le vérifier, ne vous embarrassez pas avec une interrogation. Il y a des choses plus essentielles que de trouver l’âme sœur. Ce n’est qu’une image. Cependant, toute image, en fait au-dessus d’elle, relate un principe, donc ne vous embarrassez pas avec les interprétations, mais visez l’essentiel.

Pastor (guide spirituel, 16-11-85 et 27-09-86)


L'idée la plus habituelle est que les âmes sœurs sont à l'origine les deux moitiés d'une âme qui se cherche pour à nouveau s’unir et après de nombreuses vicissitudes, les deux parties se rencontreront pour vivre heureuses pour toujours, mais comme vous voyez, c'est une idée fausse qui induit l’idée erronée que nous sommes des êtres incomplets dont la quête d’amour serait motivée par la recherche de l'autre moitié.

Ainsi, le concept de l'âme sœur est entouré de toutes sortes de mythes et de fantaisies, produits par cette recherche de l'amour qu’ont les êtres humains. Tout au long de nos vies, nous rêvons de trouver le partenaire idéal, celui qui remplira notre cœur de joie, mais la véritable joie ne peut venir que de l'intérieur. Tant que nous avons besoin de l’autre pour être heureux, c'est parce que nous projetons nos fantaisies, nos faiblesses et nos besoins sur l'autre. C'est pourquoi Pastor dit que chercher le bonheur en voulant trouver l’âme sœur est une image, un mirage. Et, combien ne perdent pas toute leur vie, toute leur réincarnation dans la poursuite de cette illusion !

Lorsque l’humain atteint la plénitude cosmique, l’amour acquière une autre dimension.

Visualise l’être le plus beau, le plus magnifique, le plus incroyable que tu puises imaginer. Si tu pouvais le rencontrer tu serais indubitablement complètement fasciné par cet être. Tu aurais le coup de foudre et tu serais fou de joie si tu avais la possibilité de partager ta vie avec cette âme.

Maintenant imagine que ce ne soit pas un seul être, ni deux, ni trois, mais toute une humanité d’êtres magnifiques et incroyables !

Et je dis humanité  justement parce que c’est ce que l'humanité deviendra dans le futur...

Les humains sont des êtres incroyablement magnifiques dans leur nature divine et le but de l’évolution cosmique consiste à manifester de plus en plus cette perfection qui est en état latent en eux.

C’est pourquoi les Maîtres aiment tant l’humanité et travaillent si fort pour l’aider à évoluer, parce qu’ils sont conscients de la magnificence que l’humanité va atteindre, lorsqu’elle aura évoluée. C’est un peu comme si tu découvrais ton âme sœur, mais elle n’est pas encore formée. Qu’est-ce que tu vas faire ? Tu vas travailler pour qu’elle devienne une réalité.

Et en quoi consiste ce travail ?

Tous les textes spirituels et initiatiques parlent presque uniquement de cela : en évoluant soi-même, en aidant autrui, en servant le plan établit par la hiérarchie qui guide l’évolution de l’humanité, etc.

Chaque fois qu’on apporte une goutte de lumière, on approche un peu plus ce moment mémorable.

Pour les Maîtres qui sont tout simplement des humains plus avancés plus dans l'évolution, l'amour n'est pas la rechercher du bonheur à travers l'autre, car ils vivent déjà la plénitude. Pour eux, aimer est de constater comme l'autre, c’est-à-dire le reste de l'humanité continue de souffrir parce que se trouve encore endormie dans le monde de l'illusion (le Samsara) et par amour pour elle chercher à l’éveiller aussi à la plénitude cosmique.

C’est pourquoi l'image est le reflet de l'essence. Seulement que, tandis que les humains expriment l'amour d'une manière égocentrique, pleine de fantaisies et d'illusions, les Maîtres expriment l'amour à un niveau cosmique, dans une réalité plus transcendante.


OÙ VA RÉAPPARAÎTRE LE CHRIST ?



Beaucoup de personnes attendent que le Christ revienne pour créer le paradis sur la terre. Ainsi, ils demandent au Christ ou au Maitreya (car en plus on affuble le Christ de prénoms extraterrestres) :

« Je t’en supplie, viens arranger tous les problèmes du Monde, viens arranger mes problèmes, rends ta présence effective pour que tout se planifie, pour que la Paix soit. »

Bien sûr il est beau et généreux de vouloir la Paix, mais si on réclame la Paix par l’action du messie, c’est parce qu’on s’imagine le Christ comme une locomotive et les humains comme des wagons accrochés à Lui. Et c’est la locomotive qui tirerait tout. C’est cela que l’on demande au messie.

Alors je te le dis, si tu veux la paix, travaille pour la paix.

Parce que la vie ce n’est pas simplement un réseau de wagons rangés les uns à la suite des autres et qui, cycliquement au début de chaque ère, attendent la locomotive qui les amènera à la prochaine gare.

C’est ce que font beaucoup de personnes, elles se disent :

« Voilà avec le message de Jésus nous sommes arrivés jusqu’à la station x. Là, je prends mon temps et j’attends le Christ. Là, je suis assis sur mon banc et je suis très patient, tandis que les autres s’agitent dans tous les sens et font du bruit ; moi je suis silencieux, je suis un bon croyant, je prie et j’attends le Christ. Les autres essaient de prendre d’autres trains, les trains de l’illusion, des faux Messies, voire de l’antéchrist. Moi je suis très conscient et très lucide, j’attends sur le banc de la gare et je prie. »

Lorsque passe le Maître et voit ce petit disciple en train de prier, assis sur ce banc, dans cette station qui est de plus en plus vide. Il lui demande :
  • Mais qu’est-ce que tu attends ici ?
Le disciple lui répond :
  • Mais Seigneur, tu ne comprends pas, tu ne comprends pas que j’attends le Christ ?
Et le Maître éclate de rire et le disciple ne comprend pas, il est très vexé, il se dit :
  • Ce Maître-là a dû recevoir une kundalini qui vraiment l’a ébranlé dans sa santé mentale.
Et pourtant le Maître a raison de rire, car il vaut mieux en rire qu’en pleurer. Le Maître lui répond :
  • Accompagne-moi, je t’emmènerais voir le Christ.
Mais le disciple ne lui croit pas et il reste dans la station. Il ne comprend pas qu’il est arrivé à cette station parce que la locomotive datant de deux mille ans l’a amené jusque-là et depuis deux mille ans il attend à la même gare.

Et il attend quoi ?

Une autre locomotive qui l’emmènera à une autre gare où il attendra encore pendant deux mille ans. Seulement il y a un problème, puisqu’il s’agit d’aller dans une autre gare, le Christ ne passera pas par l’ancienne gare. Et le disciple qui est là, dans l’ancienne gare, se demande ce qu’il se passe ? Pourquoi tout le monde s’en va si c’est la gare du Christ ? Et pourquoi le Christ ne réapparaît pas ? Et ainsi, il commence à crier à cor et à cris et à sangloter, il se sent donc perdu, seul et abandonné.

C’est à ce moment-là que passent des âmes de bonne volonté et voyant le disciple torturé lui demandent :
  • Que se passe-t-il ?
Le disciple explique qu’il attendait à la gare la venue du Christ comme il était prévu, mais il n’est pas venu.
  • Mais dans quelle gare l’attends-tu ?
Le disciple répond étonné :
  • À cette gare-là, il n’y en a pas trente-six pour attendre le Christ.
Alors, les âmes de bonne volonté sourient et disent au pauvre homme :
  • Mais vois-tu, à chaque nouvelle ère, nouvelle gare. Ton travail n’est pas d’attendre le Christ, mais de chercher le nouvel endroit où il va passer. Et cet endroit est un endroit nouveau puisqu’il s’agit de créer un Monde Nouveau.

C’est pourquoi je vous le dis, ne pratiquez plus la dévotion émotionnelle, vous risqueriez de vous trouver dans la mauvaise gare, à l’endroit où ne passe plus le Christ, parce qu'il a déjà passé avant. Mais par contre élevez votre dévotion, c’est-à-dire que toute l’aspiration vécue au niveau émotionnel, au niveau astral, élevez la jusque sur le plan mental, sur le plan de l'entendement, parce que là est la nouvelle gare où passera le Christ. 

Et lorsque vous aurez élevé la vibration de votre conscience au plan mental, vous vous apercevrez que le Christ est partout (Je l’explique dans Est-ce Jésus homme ou Dieu ?). Il n’est donc pas nécessaire d’attendre et de prévoir un centre extraordinaire pour recevoir le Christ. Beaucoup de personnes pensent à bâtir des centres sur la terre. Il faut bâtir un centre superbe et je choisis avec le pendule l’endroit où le tellurisme est le meilleur, la forme architecturale la meilleure et je bâtis à Jésus un temple extraordinaire. C’est ce que font les disciples lorsqu’ils se mettent à bâtir, bâtir, bâtir…

Pauvre fou ! Ne sais-tu pas qu’il y a des énergies de destruction qui s’abattent aujourd’hui sur la Terre ! Tout ce que tu bâtis sera détruit, même si tu le bâtis au nom de Dieu, surtout si tu le bâtis au nom de Dieu. Car tu ne connais pas la nouvelle gare, celle qui sera utilisée pour l’ère du verseau. Donc tu vas bâtir quelque chose qui vibrera selon l’ancien, mais cet ancien va périr, parce que sa charge vibratoire a été largement incorporé, intégré par les âmes et qu’il faut donc passer à un niveau plus haut d’évolution.

(Ceci je l’explique dans le côté occulte de la messe)

Pastor (guide spirituel, 25-06-89)


Permettez-moi d’explique cette allégorie :

Dans chaque ère, l’humanité fait un grand pas d’évolution. Ainsi, à l’époque de Moïse, les humains étaient encore très sauvages, ils tuaient sans remords son voisin pour s’approprier de sa femme et de ses biens. Il a fallu mettre de l’ordre. C’est ainsi que les hommes ont reçu la Loi symbolisée par les dix commandements afin qu’ils n’agissent plus comme des bêtes sauvages et se respectent. Dans l’ère suivante, quand Jésus est venu. Qu’est-ce qu’il a dit ?

« Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Vous avez appris qu'il a été dit: œil pour œil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre. » (Matthieu 5:17,38,39)

Qu’est-ce qu’il a voulu dire par là ?

Comme beaucoup d'enseignements de la Bible, c’est symbolique et il faut savoir l’interpréter. Dans notre contexte cela veut dire que l’humanité doit faire un nouveau pas dans son évolution et qu’à partir de ce moment elle doit continuer à appliquer la Loi, mais avec Amour. Et c’est ce qu’on a vu. Beaucoup de gens voulant être de bons chrétiens ont cherché à aider son voisin. Il ne s’agit plus non seulement de ne pas l’agresser, mais en plus, de l’aimer.

Quel-est le nouveau pas évolutif de l’humanité dans cette nouvelle ère ?

C’est l’intelligence intérieure, car le plan mental représente l’intelligence divine : l’appréciation et l’entendement des choses. C’est pour cela que Pastor dit qu’il ne faut plus pratiquer la dévotion, parce qu’à partir de maintenant il ne faut plus non seulement respecter et aimer son voisin, mais en plus, il faut le faire de manière intelligente. Il faut donc maintenant dans la spiritualité chercher à développer l’intelligence, le discernement et la sagesse.

Vous pourriez considérer qu’on aurait pu arriver ici directement, mais ce n’est pas possible. Imaginez l’humanité comme un enfant qui est en train de grandir. On voudrait qu’il agisse déjà avec responsabilité, amour et sagesse, mais il n’a pas encore développé la conscience requisse pour cela. C’est pourquoi quand il est petit on lui dit « ne fais pas ceci, ne fais pas cela ». Qu’il respecte la loi parentale. Puis quand il est plus grand on lui dit « aime ta petite sœur, aime ton petit frère ». C’est l’amour familial. Et quand il est plus grand, il va à l’école afin de développer son intelligence, son entendement et qu’il comprenne que la loi et l’amour doivent être appliqués avec sagesse. Ainsi il deviendra l’adulte responsable, amoureux et sage que l’on souhaite.


Pour une meilleure compréhension lire dans l’ordre :

LE KARMA PEUT ABRÉGER LA VIE PAR COMPASSION



Le karma n’est pas une simple affaire de « gifle » que l'on reçoit parce qu'on a infligé à quelqu'un dans un autre temps. Ce n'est pas non plus quelque chose qui est distribué par des êtres voraces de vengeance et de châtiment.  ¡No!  Le karma n'est pas un jugement, et encore moins une vengeance. Donc, il ne faut pas croire que la loi divine soit ce genre de châtiment aveugle et pervers. Si bien, le karma agit comme punition parce qu’on a fait du mal, il est avant tout éducatif et rééducatif. Donc, puisque l’important est de sauver l’âme et non pas de la châtier, en même temps que le Seigneur du karma donne la rétribution exacte de ce que l’homme a créé, c’est-à-dire les instruments pour son épuration, en même temps il lui donne aussi les conseils pour pouvoir tenir le coup au cours de cette épuration. Ce qui fait, que lorsque l’âme va s’incarner, le Seigneur du karma lui dit:

« Attention !  Dans ta vie qui va commencer, nous attendons que tu accomplisses telle et telle chose et que tu t’en détaches de certaines autres. Cela va être ton point karmique, mais pour que tu t’en sortes, il faut que tu considères certains éléments. »

Et le Seigneur du karma fait la liste des éléments qui sont à considérer pour le succès de l’affaire, que ce soit pour se libérer soi-même d’un karma négatif ou pour accomplir son destin, qui lui aussi peut être karmique.

Puisque c’est une rétribution des énergies générées (toute action produit une réaction) il est tout à fait juste que le Seigneur du karma donne la rétribution exacte de ce que l’homme a créé comme problèmes ou comme avantages. Mais en même temps, puisqu’il s’agit de sauver une âme et non pas de la châtier, il est normal qu’en lui donnant les instruments de son épuration, on lui donne aussi les conseils pour pouvoir tenir le coup au cours de cette épuration.

Malheureusement, ses conseils sont très vite oubliés, tout simplement parce qu’au cours de la vie naissent de nouveaux mirages, de nouvelles illusions, de nouveaux gouffres et à force de s’enfoncer dans ces gouffres, non seulement l’homme n’arrive pas à se « dépouiller » de son karma négatif qu’il a collecté dans d’autres vies, mais il s’en ajoute.

C’est ce qui fait qu’à un moment donné pour ces entités, il vaut mieux mourir. Ainsi, il y a un grand nombre de personnes qui meurent avant leur heure, parce que tout ce qu’elles font de leur vivant est d’accumuler un mauvais karma, en ayant pas pu épurer leur ancien karma.

Alors, l'ange de compassion se dit :

« Si je le laisse vivre encore cet individu, il va noircir tellement son être, il va noircir tellement son corps astral et son corps de vitalité qu’il faudra que je le désintègre, car l’éternité ne suffira pas à purger un tel karma, d’autant plus que s’il n’a pas la force de se dépouiller actuellement du karma qu’on lui demande, il n’aura encore moins la force de se dépouiller d’un plus grand. »

À ce moment-là il se passe un phénomène très intéressant. L’ange de compassion n’a pas besoin d’envoyer un rayon de destruction sur la personne, il est un ange de compassion, il n’est pas un ange de vengeance.

Il envoie simplement une bénédiction pleine d’amour, pleine de félicité, pleine de paix, et en tombant dans le réseau vibratoire de l’individu torturé, violant, noirâtre, le réseau vibratoire ne peut pas le supporter, il y a comme une électrocution et un détachement brutal entre cet « ego inférieur » à qui on ne peut rien faire comprendre et l’âme en tant qu’archétype, c’est-à-dire le réseau d’énergie positive archétypale, l’âme est coupée de la personnalité et la mort s’ensuit très rapidement.

Si les problèmes ne sont pas si nombreux que cela, on peut espérer une nouvelle incarnation avec de nouveau l’union de l’âme et une possibilité d’évolution. Si le mal qui a été fait est véritablement trop important, trop noir, il y a de nouvelles incarnations sans l’union de l’âme.

Ces entités évolutives s’incarnent en tant que personnalités détachés de leur âme. Toutefois, ces individus-là ne sont pas laissés au hasard de la vie, ne sont pas lancés dans l’incarnation comme cela, sans aucune protection. Il y a, si je peux m’exprimer ainsi, une sorte de « bureau spécial », un certain nombre d’entités célestes qui surveillent l’évolution et l’épuration de ces personnalités-là.

Lorsque l’épuration est accomplie, le lien est refait avec l’âme et automatiquement la vie reprend. La véritable évolution peut reprendre, une vie pleine de conscience, pleine de bonheur.

Pastor (guide spirituel, 25.06.89)

POURQUOI NOUS VIEILLISSONS ?



Quand l’homme sait parfaitement s’aligner avec ses valeurs, quand l’être sait parfaitement vibrer en direction de son âme, toutes les énergies coulent parfaitement et avec vitalité. Par exemple un corps ne devrait pas éprouver de dégénérescence, de vieillissement. Il devrait sans cesse pouvoir se régénérer. Ce qui crée le vieillissement, la dégénérescence des cellules c’est un manque d’alignement de la race avec l’âme. C'est-à-dire qu’une faute qui est conçue par un groupe originel devient une carence jusque dans la race, que cette race se compose de centaines ou de millions de personnes.

Le peuple de la terre à l’heure actuelle connaît la vieillesse, non pas parce que c’est un rythme biologique qui a été imposé par la nature ou par la loi des Maîtres, mais parce qu’il y a bien longtemps, depuis trop longtemps, l’être ne sait pas s’aligner et vivre dans l’alignement avec son âme. Il a donc influencé son livre personnel dans le livre de la nature, et a créé ainsi la capacité au vieillissement. La capacité au vieillissement n’est pas quelque chose de naturel. Et lorsque les scientifiques feront des recherches plus poussées, ils s’apercevront que c’est une anomalie.

En comparaison avec la nature, un arbre qui perd ses feuilles parce que l’automne arrive n’est pas un arbre qui vieillit. C’est un arbre qui se renouvelle. Il coupe avec l’ancien cycle, il jette les feuilles usées qui ne lui servent plus, il ramasse et puise toute la sève, il concentre toute son énergie dans ses racines, et de là, à la fin de l’hiver, il commence une nouvelle génération. Quand un arbre meurt ce n’est jamais de vieillesse, c’est toujours parce que le cycle de la nature l’empêche d’aller plus loin, car sinon les arbres vous envahiraient et déclencheraient des réseaux énergétiques qui ne protégeraient plus votre vie comme cela se passe à l’heure actuelle, mais qui au contraire, prendraient votre vitalité.

C’est ainsi qu’autrefois il y avait une nature gigantesque, avec des arbres gigantesques. Mais en même temps que cette nature devenait gigantesque, l’homme s’appauvrissait, parce que toute la vitalité s’orientait vers ces éléments de la nature et l’homme en était dépourvu. Or celui qui doit vivre sur la terre de façon principale et royale, c’est l’homme, ce n’est pas l’arbre, parce que l’homme est destiné à régner sur la nature.

(Je l’explique dans le règne humain)

Donc, il a fallu réglementer l’arbre et décider que selon sa constitution, son rayonnement vibratoire, son type vibratoire, il n’aurait le droit qu’à X années de vie, parce qu’au-delà il deviendrait un vampire, le contraire de ce qu’il est.

Lorsque la fleur se fane ce n’est pas parce qu’elle vieillit, c’est parce que sa racine détermine qu’il faut récupérer la sève pour créer une nouvelle génération. La racine ne meurt pas, c’est tout simplement son extériorisation représentée par la fleur qui s’efface, mais c’est une décision de la racine. Toute la puissance de la plante est dans la racine. Ce qui est extériorisé par les pétales, les feuilles, la tige, c’est tout simplement ce que l’on appelle dans la science des rayons le rayon 3, son intelligence active, sa capacité à exprimer ce que la racine est en essence, donc ce que ce petit esprit de la nature qui se manifeste en tant que fleur est capable d’être.

Ce qui se passe dans la nature n’est pas un phénomène de vieillissement, c’est tout simplement la loi qui arrête l’expression et qui crée une nouvelle génération.

(La loi des cycles dit que toute manifestation, depuis un atome jusqu’à l’univers entier sont temporels, lorsque la fin de leur cycle arrive, la substance qui les compose est soustraite pas leur essence, pour postérieurement s’extérioriser dans une manifestation plus avancée.)

Ce cycle qui est un cycle biologique existe dans l’homme lui-même. Il a la capacité de se régénérer pour durer sans cesse et voir toutes les générations. Mais là, bien sûr, lorsque l’on considère le plan spirituel, on conclut aisément que ce n’est pas le but de l’âme et de la vie de l’âme sur la terre, mais en théorie la perpétuité physique est possible.

(Dans une autre conférence Pastor expliqua que dans un passé très lointain, les êtres humains ne réincarnaient pas de la même manière que maintenant, dans un nouveau corps, mais plutôt semblable aux arbres. Tandis que l’être se régénérait dans Devachan, son corps restait « dormi » et lorsqu’il réincarnait il reprenait le même corps. Dès que je le trouve je détaillerais)

Biologiquement, l’homme ne doit pas vieillir. Le vieillissement est une erreur, une mésentente avec sa matière. Les attachements, les révoltes, les colères coincées dans son ventre créent des frottements dans ses vêtements subtils qui se distancent les uns des autres. Ce qui fait que, lorsque vous voyez [avec une clairvoyance profonde à] un être humain, vous ne pouvez pas imaginer que vous avez à faire réellement à un être humain, parce que son corps physique est là, son corps astral est à trois mètres, son corps énergétique est un peu sur le côté, son corps mental est complètement perdu dans les hauteurs à dix ou quinze mètres pour parler encore de mètres, et son corps bouddhique est encore plus loin, plus haut.

Donc, comment voulez-vous que la conscience que vous êtes, arrive à régénérer sa cellule, son corps, sa matière si les corps ne sont pas alignés ?


C’est comme si vous étiez au volant de votre voiture, prévue seulement, pour aller tout droit et que quelqu’un imagine de créer des virages. Dès qu’il y aura un arbre, elle ira s’écraser contre l’arbre, parce que la voiture n’est pas conçue pour tourner, mais pour aller tout droit.

La vitalité de l’âme c’est la même chose. Elle est conçue et ne se dirige que tout droit. La mésentente qu’entretient l’homme avec sa matière, crée ces détours. Alors, au premier virage, l’énergie envoyée par l’âme va s’échouer sur le point qui est tordu et à ce point créé, au lieu d’être évacuée, l’énergie va s’accumuler, l’énergie va déclencher une sorte de gangrène vibratoire, un abcès plus exactement.

Les jours passants, l’énergie va réussir à passer, malgré tout, pour atteindre un autre plan. Mais voilà, il est encore tordu ce plan-là. Alors, il y aura création d’un deuxième abcès. Et au fur et à mesure, en descendant dans tous les corps et toutes les zones de la vie d’un homme, vont se créer tous ces abcès, les uns après les autres. Ce qui fait que, lorsque l’homme naît, lorsque l’homme vit, qu’il respire, qu’il bouge et qu’il n’a pas conscience de ces abcès-là, il va automatiquement déclencher des maladies, déclencher même des difformités, jusqu’à la folie, le dérèglement mental.


Donc pour corriger ces virages dans les différents corps et pour les transformer en ligne droite, il faut avant tout retrouver la volonté de son âme. Par là, je ne me réfère pas à l’entêtement de la personnalité, mais plutôt comme pendant un exercice de méditation, où il faut véritablement avoir envie de rentrer en soi-même, celui qui n’a pas envie ne pourra pas faire de la ligne courbe une ligne droite.

Lorsque la compréhension est absente, seul le temps et la souffrance justement, lui permettront de corriger sa ligne courbe. Pour celui qui est déjà suffisamment éveillé, il lui suffit de s’intérioriser et de prendre contact avec ce que l’on appelle le principe du Père dans la sainte trinité et de se diriger vers le royaume qui est en lui. Le royaume c’est la volonté du Père. C’est la structure, la structure du monde, la structure de l’univers, comme la structure de l’homme et c’est aussi la force.

Pastor (guide spirituel, 23-05-88)


REMARQUES
  • Je donne une technique dans Comment aligner nos différents corps avec l’âme ? Ce qui ne signifie pas que si vous faites cet exercice vous n’allez plus vieillir, mais cela aidera à diminuer ses abcès énergétiques. Malheureusement le vieillissement est déjà enraciné dans les races humaines et je pense qu’il va falloir encore beaucoup de temps avant qu’elles retrouvent leur capacité pour se régénérer. 
  • Il aurait été intéressant que Pastor parle aussi du règne animal. Là je vois que les animaux aussi vieillissent, mais pas autant que les humains. Peut-être que c’est du parce qu’ils sont en étroite relation avec le règne humain et on les a influencés dans cet aspect-là.

COMMENT ALIGNER NOS DIFFÉRENTS CORPS AVEC L’ÂME ?


Une fois je suis allé avec un groupe ésotérique qui se réunissait une fois par semaine pour faire un service à l'humanité. Les gens s’asseyaient en cercle et entraient en méditation, tandis qu'une autre personne conduisait.

Le but de la méditation était de créer un canal subtil par lequel l'énergie divine la hiérarchie spirituelle descendait dans pour illuminer la conscience des hommes sur la terre. Les participants se génèrent un karma positif pour ses efforts et se bénéficiant de la circulation de l'énergie à travers eux. En fait, n'importe qui peut faire ce service individuellement, mais si c'est fait dans un groupe l’effet est beaucoup plus puissant.


Je dois admettre que je suis sorti comme si j’avais reçu un bain de lumière. Je vous assure que j'ai vraiment senti l'énergie (c'était comme si l'atmosphère s’était subtilement électrifiée), mais ce qui m'a intrigué le plus ce fut une étrange sensation que j'ai eu pendant la méditation, je me sentis tout tordu à l'intérieur de mon être.


Quand j'ai demandé plus tard, on m’a expliqué que c'était parce que mes corps (physique, énergétique, astral, émotionnel et mental) n'étaient pas alignés avec l'âme. Et lorsque j’ai demandé comment je pouvais les aligner, on m'a donné un exercice assez simple qui consiste à fermer les yeux, entrer dans un état ​​de repos et pour un moment de visualiser un cercle avec un point au centre.


Malheureusement je n'ai pas pu aller qu’une fois parce que j'ai dû voyager dans un autre pays. Plus tard, j'ai compris ce qu'ils voulaient dire :

« L’homme entretient une mésentente avec sa matière. Les attachements, les révoltes, les colères coincées dans son ventre créent des frottements dans ses vêtements subtils qui se distancent les uns des autres. Ce qui fait que, lorsque vous voyez [avec une clairvoyance profonde à] un être humain, vous ne pouvez pas imaginer que vous avez à faire réellement à un être humain, parce que son corps physique est là, son corps astral est à trois mètres, son corps énergétique est un peu sur le côté, son corps mental est complètement perdu dans les hauteurs à dix ou quinze mètres pour parler encore de mètres, et son corps bouddhique est encore plus loin, plus haut.

Donc, comment voulez-vous que la conscience que vous êtes, arrive à régénérer sa cellule, son corps, sa matière si les corps ne sont pas alignés ?

C’est comme si vous étiez au volant de votre voiture, prévue seulement, pour aller tout droit et que quelqu’un imagine de créer des virages. Dès qu’il y aura un arbre, elle ira s’écraser contre l’arbre, parce que la voiture n’est pas conçue pour tourner, mais pour aller tout droit.

La vitalité de l’âme c’est la même chose. Elle est conçue et ne se dirige que tout droit. La mésentente qu’entretient l’homme avec sa matière, crée ces détours. Alors, au premier virage, l’énergie envoyée par l’âme va s’échouer sur le point qui est tordu et à ce point créé, au lieu d’être évacuée, l’énergie va s’accumuler, l’énergie va déclencher une sorte de gangrène vibratoire, un abcès plus exactement.

Les jours passants, l’énergie va réussir à passer, malgré tout, pour atteindre un autre plan. Mais voilà, il est encore tordu ce plan-là. Alors, il y aura création d’un deuxième abcès. Et au fur et à mesure, en descendant dans tous les corps et toutes les zones de la vie d’un homme, vont se créer tous ces abcès, les uns après les autres. Ce qui fait que, lorsque l’homme naît, lorsque l’homme vit, qu’il respire, qu’il bouge et qu’il n’a pas conscience de ces abcès-là, il va automatiquement déclencher des maladies, déclencher même des difformités, jusqu’à la folie, le dérèglement mental. »

Pastor (guide spirituel, 23-05-88)


L'être humain est composé de sept principes. (Voir constitution occulte de l'homme)


Ses corps reçoivent leur énergie de l'esprit (Atma) dans une ligne droite comme une cascade.


Malheureusement la vie sur la terre avec ses traumatismes névrose, stress, drogues et émotions négatives perturbent cet alignement, ce qui entrave le flux d'énergie et produit des bouchons d'énergie qui finissent par mal affecter à l'être humain.


Pour moi, ce fut une grande surprise de découvrir cela. Toute une révélation ! J'avais avant entendu parler de l'importance de l'alignement avec l'âme, mais j’avais supposé qu’il s’agissait dans un sens métaphysique, symbolique. Je ne croyais pas que cela consistait dans quelque chose de si concret et si réel.

Avec le temps, j’ai imaginé une méthode plus élaborée pour l'alignement. Je ne sais pas si elle m’est venue par inspiration supérieure ou simple fantaisie de ma part. Toutefois, je la partage avec vous, parce que je sens qui cela permet une meilleure concentration :

Après avoir visualisé le cercle avec son centre, c’est important de le visualiser d'abord parce que les symboles ne sont pas seulement de simples images, ils émettent également une vibration qui influence sur un plan subtil et je pense qu’en se concentrant sur ​​ce symbole, la vibration permet l'alignement. Bon après, j’imagine mon corps physique dans le cercle avec un axe vertical.


Puis-je visualise mon corps de vitalité qui s'interpénètre avec mon corps physique, il est également situé à l'intérieur d'un cercle et ayant un axe, mais il est légèrement incliné. Alors, avec ma volonté je le redresse et je vois comment les deux axes de fusionnent, et tandis que les cercles se fusionnent aussi, je visualise un point lumineux qui fait le tour du cercle. Je recommence avec chacun de mes autres corps.


REMARQUES

Je vous recommande d'aligner vos corps avec une certaine fréquence. Il est particulièrement important si vous menez un processus de développement spirituel, si vous faites régulièrement de la méditation, du yoga ou autre chose. Ceci parce vous-êtes à un niveau subtil progressivement manœuvrant des énergies de plus en plus intenses, et si le chemin est tout bouché, cela peut être nuisible pour vous. C’est pour cela que les écoles initiatiques mettent tant l’accent sur l'importance de se purifier avant de commencer à pratiquer les techniques de développement.

Ce désalignement que les humains ont depuis des millénaires est la principale cause de la dégénérescence des cellules, car biologiquement les êtres humains ne devraient pas vieillir. (Je l'explique dans pourquoi nous vieillissons ?)

Pour faciliter la compréhension, j'ai mis les corps les corps les uns au-dessus des autres, mais en réalité, les corps subtils sont dans le même espace que le corps physique, seulement que dans d'autres dimensions. C'est un peu comme les poupées russes, les uns à l’intérieur des autres. Néanmoins, avec la différence qu’ils ne seraient pas creux à l'intérieur, mais sans se mélanger les substances des différents plans, s'interpénètrent les uns avec les autres. C'est un concept difficile à saisir, car il diffère complètement de ce à quoi nous sommes habitués. Si pour le moment ça vous difficulté le saisir, laissé-le de côté.