J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

HUITIÈME INITIATION MAJEURE, LE SAUT DANS L’INFINI




Pour que l’humanité puisse naître, pour que ce grand Logos puisse avoir lieu dans le ciel, il faut que ses atomes soient arrivés à un point maximum d’illumination et d’initiation, pouvant ainsi constituer à la fin des cycles, le corps de ce nouveau Logos. C’est ainsi que se perpétuent les Dieux, que vous vous perpétuez, ce n’est pas en étant de réincarnation en réincarnation de plus en plus conscient de votre individualité même en devenant Bouddha, de l’envergure du Christ, et en pensant que cela va continuer sur les plans supérieurs.

Il y a un immense saut que l’on vous demande de faire à un moment de votre vie spirituelle, c’est celui que l’on appelle la huitième initiation majeure, qui correspond au saut dans l’infini. On vous demande de plonger dans l’universalité. C’est une des initiations les plus dures à acquérir pour l’initié.

Jusqu’à la huitième initiation, l’initié se sent être quelqu’un, une individualité, avec sa différence, pouvant bouger, avec même des notions de fraternité très poussées, des notions de correspondance vibratoire avec de nombreux plans, il est avant tout, et surtout une individualité pensante et agissante, avec une volonté très personnelle.

Lors de la huitième initiation, il est demandé à l’individu, c’est de casser sa notion d’individualité, et de replonger complètement dans l’universalité (mais pas exigé comme une loi, parce que telle est sa nature profonde, ou, ce que cette âme en évolution attend de son écorce spirituelle). Et c’est le seuil d’une grande frayeur, parce qu’il semble à l’initié qu’il va vers la mort la plus immense qu’il n’ait jamais connue à travers toutes ses vies.

(Les Initiés déjà avancés n'ont plus peur de la mort physique, parce qu'ils ont appris à garder leur conscience éveillée quand elle arrive et savent qu’il s’agit seulement d’un changement vibratoire. Je l'explique dans Qu’arrive à la conscience après la mort ?

Mais ici, l'angoisse va à nouveau les envahir parce que nous parlons d'un autre niveau. Il s’agit de perdre leur individualité que tant de travail leur a coûté la développer. Voir rondes : développement de l'homme)

D’ailleurs, il suffit d’une seconde et même moins pour qu’il rate tout. S’il se souvient, même si c’est pour un court instant qu’il est une individualité, il rate et il doit recommencer, se réaménager en quelque sorte et attendre à nouveau certaines conjonctions solaires en droite ligne avec certaines constellations pour replonger dans l’infini.

Les initiations qui se font sur un plan terrestre peuvent se faire assez naturellement de façon constante. Mais lorsqu’il s’agit de ce genre d’initiation dont je parle (Initiation Solaire), il ne faut plus considérer les énergies de l’individu, mais les énergies qu’il doit atteindre. Et ces portes-là ne se créent pas n’importe quand. Il y a certains moments cosmiques où le sas s’ouvre, et il s’agit, pour l’initié, d’y entrer à toute vitesse sans réfléchir. À la moindre réflexion le sas s’est déjà déplacé et il faudra à l’initié attendre une autre tournée d’aiguilles pour pouvoir, à nouveau, retrouver l’alignement des astres et replonger en eux.

Il ne s’agit plus de rester au niveau de la planète, de la hiérarchie planétaire. Il s’agit d’être percuté, envoyé dans les constellations. L’initié quitte son état d’initié issu de la hiérarchie planétaire, pour devenir un initié commençant sa course dans la hiérarchie des constellations. Pour pouvoir y entrer il faut admettre ce concept d’universalité, et rompre avec les concepts de l’individualité tels que vous les imaginez.

Car, il y a toujours une individualité latente, même après ce saut dans l’infini, mais la notion n’est plus du tout la même. Lorsque l’initié a basculé dans le ventre des constellations, il n’y a plus moyen pour lui de revenir près de la terre, ou près d’un monde physique où il est né.

À partir de ce moment-là il y a déconnexion totale, la marche en arrière est impossible. Par contre, depuis sa constellation, avec le groupe dont il fait partie, animé par l’âme puissance de cette hiérarchie, il va pouvoir envoyer sa vibration sur un astre x, qui va la ricocher sur une planète proche de votre système solaire pouvant aussi ricocher la vibration sur la terre.

C’est ainsi que par l’intermédiaire de ces relais, les Maîtres, étant passés dans une évolution cosmique, peuvent continuer à alimenter en énergie et en impulsion spirituelle la petite fourmi, ou l’homme sur la terre, ou sur un quelconque autre monde physique.

Dès qu’un individu évolue quelle que soit son évolution il devient un point de rayonnement. Lorsqu’un initié prend son statut d’initié, il se place dans la hiérarchie planétaire et depuis cette hiérarchie planétaire, il rayonne sur les hommes.

Quand il a accompli toute l’évolution que lui permettait la hiérarchie planétaire, il passe dans une évolution cosmique, et depuis cette évolution cosmique, il continue à rayonner, jusqu’à ce qu’il passe dans une autre évolution, qui devient une réintégration. Ainsi, depuis le point le plus haut jusqu’au point le plus bas tout est animé par la vibration de l’évolution et du plan.

Pastor (guide spirituel, 24-06-87)


Cet enseignement est plus avancé et je ne suis pas sûr s’il convient de le mettre si publiquement, cependant je le fais pour éclairer à ceux qui sont dans ma situation.

Pendant plusieurs années j’ai détesté la Hiérarchie pour cette raison. Même si ce saut dans l'universalité peut être imaginé comme la fusion avec un être qu’on aime avec toutes ses forces, dans une union d'amour et de joie immense. Même si Pastor dit dans une autre conférence que c’est regarder l’immensité du Cosmos à un autre niveau et non plus depuis le tout petit bout de notre lorgnette. Pour des raisons que je ne comprends pas entièrement, j’y tiens énormément à mon individualité et il me semblait un abus intolérable qu’on m’oblige de renoncer à elle.

J'ai appris plus tard que ce n'est pas quelque chose qu’on vous forcez à faire (même si c’est nécessaire pour évoluer à des niveaux supérieurs de développement) et qu’existent d'autres développements pour ceux qui comme moi sont encore très attachés à leur individualité.
Voir:
- L'entrée au nirvana: Bouddha égoïste vs Bouddha de la compassion

KARMA et LES MALADIES



Les maladies graves sont-elles toujours karmiques et initiatiques ?

Les maladies font partie de la vie même de la planète, et entrent plutôt dans un cadre de karma collectif que de karma individuel.

Comme je vous l’ai dit mille fois, il ne faut pas oublier, qu’avant tout, l’humanité est une seule et même entité, et qu’il se passe beaucoup plus de choses mondialement qu’individuellement. Chacun vit les mêmes expériences.

Les maladies épidémiques visent le karma collectif, donc, c’est une épuration dans la totalité et dans la masse de l’entité humanité terrestre, tandis que le karma individuel a bien d’autres façons de se manifester et ne choisit pas forcément la maladie.

Quelquefois la maladie c’est ce qui est choisi par un homme comme karma, quand il se trouve dans les sphères supérieures, avant de réincarner sur la Terre, mais ce n’est pas le meilleur moyen de purger un karma, parce que la personne est à un tel stade de développement que finalement il se révolte contre la maladie, il contrecarre la maladie en essayant de se soigner, de se guérir.

Ce qui est très logique. En disant ceci, je ne veux pas que si vous êtes malades, cessiez de vouloir guérir, en prétextant que cela doit être karmique. Comme je vous l’ai dit ce sont des cas rares. De plus, il n’y a pas forcément de développement psychique à travers la maladie, au contraire, souvent il y a révolte.

Le karma individuel choisit plus volontiers ce qui va mettre à l’épreuve la volonté, le discernement, le courage, le contrôle, plutôt que de sabrer l’élan de l’individu par une maladie qui lui ôte toutes les énergies.

Dans le cadre des afflictions karmiques, il y a plutôt les infirmités que les maladies. Les maladies sont pratiquement toujours d’ordre collectif, c’est l’épuration en masse ou une initiation en masse de l’humanité.

Quand je dis purification, quand je dis initiation, c’est toujours à voir avec le degré de conscience de cette masse de l’humanité. Selon son comportement, une civilisation déclenche certaines mœurs, et ces mœurs tombent dans le règne de la nature, donc sous le coup de la loi de la cause et de l’effet. Sitôt que vous agissez dans le monde, vous agissez dans une substance de lois.

Le karma est en fait, davantage collectif, qu’individuel. Certes, il existe aussi le karma individuel, mais ce que vous appelez « karma individuel », c’est en fait le chemin initiatique. Par exemple, lorsque vous avez manqué d’amour pour quelqu’un et qu’il vous arrive quelque chose en retour, vous pouvez appeler ça le karma individuel, mais avant tout, c’est une épreuve initiatique. Le karma, en tant que tel, est la somme de toutes les restrictions, les limites, les aberrations d’une humanité. C’est pourquoi les choses se généralisent et il semble quelquefois que le châtiment de Dieu soit injuste.

-        Comment tel enfant qui a si peu vécu peut-il mourir de telle ou telle maladie ?
-        Comment tel autre jeune a-t-il pu mourir dans tel accident ?
-        Comment tout ce peuple, qui a le même droit légitime à la vie qu’un autre, a-t-il pu être détruit par l’avancée d’un autre peuple ?

Tout cela, est l’effet de la masse, l’effet de ses rayons qui justement viennent des planètes et qui ne concernent que la masse. Mais à l’intérieur de cette masse, il se trouve des individualités, donc immanquablement cela passe par les individualités.

Pastor (guide spirituel, 06-12-86)

IL Y A PLUSIEURS SHAMBHALAS FLOTTANT DANS LE CIEL



Il y a une multitude de cités qui sont construites dans les cieux de la terre, que l’on appelle Shambhala, qui ne sont pas uniquement des cieux spirituels, mais votre atmosphère terrestre. Ces cités flottent dans l’atmosphère de la terre et représentent la cité de demain pour les hommes qui sont encore en incarnation. C’est d’ailleurs parce que ces cités exemplaires existent dans l’éthérique supérieur, qu’il y aura une chance pour l’homme de la terre de voir un jour cette cité extraordinaire se matérialiser sur terre. La cité céleste faisant une sorte de matrice pour la cité de la terre.

Il y a donc une multitude de cités comme cela extra-temporelles où vivent des gens qui ont dépassé le niveau de la matière grossière. Des humains qui sont tout à fait de la terre, qui appartient à la race de la terre, qui ont fait toute leur évolution sur la terre, mais qui par son évolution appartiennent déjà à un autre temps, au futur de la planète. Vous vous allez appeler cela des initiés, mais en fait, ce sont des extra-temporels.

Ces initiés par affinité avec certains individus vont travailler pour que cette cité céleste est une chance de se matérialiser sur la terre pour le bien-être des hommes. C’est pour cela que l’on peut dire qu’il y a plusieurs hiérarchies, plusieurs exemples de la cité céleste et que chaque cité va proposer son propre programme. Alors, vous allez me dire :

-        “Ce n’est pas possible, même à ce niveau-là, ils ont des recettes différentes, les voilà concurrents, on n’aura jamais la paix, ils ne peuvent pas faire un modèle unique ?”

Rassurez-vous, il n’y a pas de concurrence entre ces différentes cités ou hiérarchies, il y a simplement le droit à la parole. Mais celui qui choisit c’est l’homme sur terre. En fait, selon la nature est l’orientation de l’homme, l’homme choisira la cité qu’il peut le mieux appliquer tout de suite, maintenant. S’il ne peut pas appliquer et vivre selon les lois de Shambhala, qui sont des lois hautement divines, une autre cité extra-temporelle vient se manifester pour proposer son type d’organisation, parce que c’est le niveau que l’homme peut le mieux accepter et matérialiser.

Le jour où l’homme sera capable de comprendre les lois absolues et divines de Shambhala, toutes les autres cités, les hiérarchies n’auront plus aucune raison de parler et d’exister, il y aura alignement et toutes prononceront le même mot, la même loi.

Toutefois, avant que l’homme de façon massive soit capable de répondre à la loi de Shambhala, il faut que toutes les cités s’expriment. C’est comme cela que l’on voit des pays être si différents les uns des autres, parce que chaque pays, selon la maturité des âmes qui s’incarnent là, va être capable soit de rentrer en communication ou en inspiration avec la cité un, la cité deux, la trois ou la quatre.

Le pays qui n’est capable que d’entrer en relation qu’avec la cité UN s’occupera uniquement d’avoir ce genre d’options que vous connaissez si bien sûr la terre : Une démocratie, un peu d’humanisme, mais encore beaucoup, beaucoup de mensonges.

Puis le pays, parce que les âmes qui s’y incarnent sont mieux polarisées, au-dessus des illusions majeures, si ce pays est capable par son évolution de masse d’entrer en communion et en inspiration avec la cité N° 2, en plus d’une démocratie, il y aura un grand plan d’entraide entre les différents niveaux sociaux de cette société.

Puis un autre pays qui par son évolution est capable d’entrer en inspiration avec la cité N°3 ou N°4, en plus de la démocratie, du plan d’entraide entre les niveaux sociaux, il y aura souci d’affranchir les autres peuples de leurs limites et de leur ignorance. Etc. etc. jusqu’à ce que l’on aboutisse à Shambhala. Mais malheureusement pour l’instant il n’y a aucun pays qui soit capable de travailler en inspiration et en application des lois de Shambhala.

En fait on peut dire que, d’une façon générale, les pays ne peuvent pas aller plus loin que la cité N°3 et d’une façon bien maladroite et discontinue. Lorsqu’il y aura donc cet axe dont j’ai parlé tout à l’heure URSS, USA, Europe, si tout va bien, si tout le monde joue vraiment le jeu qui est attendu, on peut espérer qu’il y ait un début de contact avec la cité N°4 et un net établissement définitif de la cité N°3 de manière continue.

Pastor (guide spirituel, 25-11-90)

SHAMBHALA, LA LOGE DES ADEPTES



C’est le foyer mythique des Adeptes qui aident et guident l’évolution de l’humanité. En réalité il y a plusieurs centres autour de la terre. Shambhala étant le principal qui dirige cette hiérarchie.

Shambhala usuellement est imaginée comme une cité subtile flottant dans le ciel, cependant elle a aussi une contrepartie physique située quelque part sur le plateau tibétain. Il y a très longtemps c’était une ile, quand le désert de Gobi était couvert par la mer (CM23B, p155).

Bien que Shambhala se trouve aussi sur le plan physique, elle est gardée par des puissantes entités subtiles qui l’entourent par des images illusoires de rochers solides ou autres obstacles, empêchant l'intrusion des étrangers. C’est pour cette raison que malgré notre technologie très avancée, les humains n’ont pas pu la localiser.

Ils envoient périodiquement des messagers pour illuminer le monde :
  • au 16e siècle à Paracelse, 
  • au 18e siècle à Saint Germain, Cagliostro et Mesmer, 
  • au 19e siècle à Blavatsky.

PLUSIEURS HIÉRARCHIES

« On parle toujours de celle qui a été révélée en occident par le Maître Koutoumi, car c’est lui qui a pris la charge et la responsabilité de cette révélation, de cette extériorisation, mais il existe douze hiérarchies. Ces douze hiérarchies sont toutes maîtrisées, chapeautées, dirigées en quelque sorte, par la hiérarchie solaire, qui n’est pas constituée par des entités, mais tout simplement par l’être solaire.

À lui seul, il a diverses facettes, plusieurs aspects, il constitue toute une hiérarchie. C’est pour cela que dans certains textes sacrés hindous, on parle d’un Dieu ayant une multitude de visages, une multitude de mains, une multitude d’yeux. Il voit, il entend dans toutes les directions, il bouge dans tous les sens. Il est fait allusion à cette entité solaire, qui est l’athma véritable, l’athma de tous les êtres. L’athma que vous devez arriver à être vous aussi un jour ou l’autre, c’est-à-dire et autrement dit, un ange solaire.
»
Pastor (guide spirituel, 15-05-88)

Curieusement l’étymologie de Shambhala va dans ce sens. En sanskrit “bhala” signifie pouvoir, force et “sham” signifie joie. C‘est pour cela que généralement on le traduit par « le règne de joie », cependant sachant que dans l’ésotérisme, la joie est associée avec la divinité (par exemple Devachan, le lieu des dieux où la joie est intense), me font pense que peut-être le mot se réfère à cet l’être solaire. D’ailleurs dans certaines traditions “bhala” es un terme qui s’use pour se diriger vers le soleil.



Synonymes
La Grande Loge, la Loge des Adeptes, des Maîtres, des Initiés, La Grande Hiérarchie Blanche.