J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

LA BEAUTÉ VUE ÉSOTÉRIQUEMENT



Débarrassez-vous des rêves (pour comprendre cette déclaration, lisez réveillez-vous à la vie divine). En vous débarrassant des rêves vous allez pouvoir contempler la belle vie que Dieu vous a réservée, une vie où vous pouvez être riche à millions, ou vous pouvez être beaux comme des Apollons, ou belles comme des Aphrodites. Ceci est dû parce que dès qu’on n’est plus dans le rêve, mais dans la vérité et que l’on regarde le divin en face, la personne n’a plus besoin de rechercher la beauté et la richesse, ce sont elles qui descendent sur l’individu jusque sur le plan physique. Il n’y a pas de limite à la bénédiction de Dieu, aussi bien que dans les biens matériels que dans le physique, c’est-à-dire la beauté du corps.

Ce qui est plein d’humour et tendrement comique à ce moment-là, c’est que lorsque l’être humain arrive à ce point de beauté intérieure et de richesse intérieure, il se moque complètement d’être riche dans la société ou d’être beau physiquement.

Ne vous trompez pas, vous pourrez très bien rencontrer sur la Terre un être qui n’est pas physiquement beau et qui pourtant intérieurement véhicule la plus grande beauté. Tout simplement parce qu’il s’en moque de l’apparence. Au moment de réincarner, il a choisi ses parents en fonction de leur code génétique et de leur code énergétique qui se trouvaient avoir la meilleure vibration. Tant pis, si dans l’aspect physique, ils ne sont pas très beaux et leur ont hérité un nez vraiment tordu qu’ils portent depuis de nombreuses générations.

Cet être se dit :

« Ce n’est pas grave, je suis suffisamment heureux avec moi-même, en paix avec moi-même, plein d’amour, plein de lumière, pour me moquer du nez que j’aurai. D’ailleurs si je veux bien y passer un peu de temps, je peux même le rectifier, alors je ne vais pas me priver de la possibilité d’avoir une génétique aussi performante et adéquate à mes nécessités, simplement pour un nez disgracieux. »

Sa démarche est la correcte, mais beaucoup d’individus font tout le contraire, ils parlementent et parlementent avec les Seigneurs du karma : « non, non, non, je ne veux pas de cette lignée-là parce qu’elle me donnerait des jambes tordues ou un manque d’esthétique, etc. »

C’est à ce moment-là que les Seigneurs du karma doivent pousser l’entité en la reincarnation et lui disent : « mais peu importe, tu auras la possibilité d’avoir un mental performant, tu pourras comprendre toutes choses de manière profonde. »

Et que se passe-t-il ?

Au moment où cet individu naît, il est en train de crier : « je ne veux pas de ce corps » et comme plus spécialement il a refusé les jambes tordues, lorsqu’il vivra sur terre, il sera fixé sur ce point-là et il les verra d’autant plus qu’il les aura refusées.


Tout le monde est né avec quelque chose qui était refusé de la façon dont je viens de la décrire. Cependant il faut savoir que vous avez la possibilité et le pouvoir d’effacer tous ces refus que vous avez pu émettre au moment de la naissance.

Comment ?

D’une façon très simple. Puisque l’être qui a refusé là-haut est le même que celui qui vit en bas, vous n’avez qu’à regarder vos jambes tordues et vous dire :

« Les jambes après tout c’est fait pour marcher, pour me tenir debout, pour courir, il y en a qui n’ont pas de jambes, qui ne peuvent pas courir, moi j’en ai qui me portent bien. Bon, d’accord, l’esthétique reste peut-être à désirer, mais elles me portent et je peux aller partout. Et puis c’est temporel puisque le propos de mon séjour sur terre est de me développer suffisamment pour pouvoir me libérer de la matière et aller vers le divin. En fin de compte, merci Seigneur pour m’avoir donné ces jambes, même si la matrice humaine ne permettait pas que ce soit des jambes parfaites, mais je préfère avoir des jambes tordues et un cœur fier et noble que d’avoir des jambes droites et un cœur tordu. »

Sitôt que vous faites l’inventaire de ce qui ne vous plaît pas ou que vous avez refusé au moment de votre réincarnation, et que vous faites la paix avec vous-même alors, vous pouvez véritablement vous considérer comme disciple, pas avant.

Ce n’est que lorsque vous avez fait la paix en vous-mêmes et avec vous-mêmes que le vide sera suffisant en vous-même pour que résonne le nom de Dieu et que le Maître apparaisse.

Lorsqu’il n’y a pas le vide en vous-même, le nom de Dieu ne peut pas résonner. Et cette ouverture ne peut pas s’installer s’il n’y a pas la paix. La paix ne peut pas exister si l’homme se déteste, s’il regarde toujours son nez tordu, ou bien sa peau qui ne bronze pas au soleil, ses yeux marron au lieu d’être bleus, les hanches plates au lieu d’être rondes, etcetera, etc.

Et puisqu’on parle de l’esthétique, j’en profite pour aborder un thème qui est un peu plus délicat à parler en public, mais qui pourtant est de grande préoccupation pour beaucoup de gens. Je me réfère à l’esthétique sexuelle.

Beaucoup d’hommes se plaignent d’avoir un membre trop petit. Si vous saviez combien d’hommes se plaignent de la petite dimension que la nature leur a donné leur organe de reproduction et qu’ils assimilent à un organe de jouissance et de prestation virile. De même pour les femmes, elles se plaignent de ne pas avoir la poitrine idéale.

Mais qu’est-ce qui est idéal ?

Ce qui est idéal ce n’est pas d’avoir quatre-vingt-dix de tour de poitrine, certes pas. Les poitrines ne sont que des mamelles pour donner du lait à des petits qui viennent de naître. Cela n’a rien à voir avec la beauté, l’esthétique. Cela n’a rien à voir avec un critère de beauté. C’est un instrument de survie pour un nouveau-né. Cet instrument de survie peut être beau, c’est certain. Mais il sera beau dans la mesure exacte où l’individu accomplit l’acte de la vie ou l’acte de donner la nourriture à l’enfant comme un acte divin.

À ce moment-là, la femme aura la poitrine la plus belle du monde, sans être pour autant désirable, car elle n’y aura mis aucun archétype inférieur, aucun fantasme ne pourra être déclenché, parce que sa poitrine ne sera pas la manifestation d’une fantaisie, mais au niveau vibratoire, les seins seront des sources de vibrations et d’énergies pour nourrir l’humanité et non seulement les nouveau-nés.

De même, lorsqu’on imagine l’organe masculin, bien sûr il est agréable et l’homme est content lorsqu’il déploie un organe satisfaisant, je le comprends. Mais étant donné que c’est un moyen d’éjecter des graines pour féconder une matrice afin que la vie ait lieu, il n’est pas besoin d’avoir quelque chose de si extraordinaire que ce que les hommes voudraient. Mais c’est certain, il faudrait aussi que cela soit beau, car l’harmonie dégage toujours la beauté.

Alors, si vous voulez avoir de beaux organes reproducteurs messieurs, et de belles poitrines mesdames, n’inventez pas des moyens pour obtenir des dimensions supérieures à celles que vous possédez, ou ne vous inventez pas des complexes à cause des dimensions avec lesquelles vous vivez. Cultivez à l’intérieur de vous la beauté spirituelle et vous verrez que tout changera, votre forme changera. Cela mettra du temps car les cellules sont imprégnées avec un code pour un certain nombre d’années, et le code s’effectue cycliquement vis-à-vis de chaque cellule. Donc il faudra un certain temps, mais la forme graduellement changera.

(Conseil d’autant plus sage qu’étant qu’il y a un complexe à ce niveau-là, il est pratiquement certain que dans votre prochaine réincarnation vous aurez à nouveau le même problème jusqu’ à ce que vous ayez pu vous libérer de votre complexe.)

Seulement, je vous préviens, ne cultivez pas la richesse intérieure pour changer la forme, vous n’y arriverez jamais. C’est comme celui qui veut monter kundalini pour rencontrer Dieu. Il ne fait que monter kundalini, avec cet objectif, parce qu’alors il se rend malade et il ne rencontre pas Dieu. Mais je peux vous l’assurer pour ceux qui sont quelques fois tristes à propos de leur enveloppe physique, si dès aujourd’hui vous cultivez une richesse intérieure, dans votre prochaine vie vous n’aurez pas à souffrir la disgrâce ou le manque de grâce, vous aurez la beauté.

Mais je dois aussi vous dire que si vous arrivez à éveiller en vous une telle immensité spirituelle, vous vous moquerez dans une prochaine vie de la beauté de votre corps physique, car le principe, la vérité ne réside pas là.

Donc, on peut dire que le côté doux-amer de l’évolution, c’est de donner à l’homme ce qu’il désire lorsqu’il ne le désire plus. Ceci est dû tout simplement parce que quand l’homme désire, il ne désire pas avec les feux qu’il faut pour déclencher l’harmonie suffisante, qui elle est capable de créer la beauté. Lorsque le feu est inférieur il ne crée pas l’harmonie, il crée la destruction et ce n’est pas le meilleur creuset pour la beauté.

Il faut reconnaître que ce n’est pas une règle universelle puisqu’il y a des gens fort beaux et qui sont fort méchants. C’est vrai, mais là, il y a d’autres raisons, d’autres paramètres à considérer. Je ne veux pas m’étendre là-dessus.

Pastor (guide spirituel, 25.06.89)


C’est dommage qu’il n’ait pas voulu s’étendre plus sur ces autres paramètres, j’aurais bien voulu comprendre comment ils fonctionnent. Sûrement l'un d'eux est la capacité créative que les humains possèdent avec leur pensée. Cependant, dans la plupart des humains, ce pouvoir est très peu développé et leurs «créations» tardent jusqu’à plusieurs réincarnations pour se manifester. Mais si, dans une ou plusieurs vies, vous avez aspiré d'être riche ou d'être beau, dans une réincarnation future ce désir va finir par se concrétiser.

Même dans la vie présente vous pouvez voir des résultats surprenants si vous vous appliquez sérieusement. Ainsi, dans une autre conférence, Pastor a expliqué que l’être humain peut véritablement changer sa vie, jusque dans l'aspect physique à travers de la visualisation. Quand c’est un changement dans le corps, le processus est plus lent en raison du code programmé dans les cellules qu’il a mentionné, mais c’est tout à fait faisable. N'oubliez pas que les Mahatmas précisent que tous les sept ans, nous avons pratiquement changé toutes les cellules de notre corps (CM 16, p111) constat que la science a confirmé.

Si bien, dans un aspect esthétique, c’est un travail qui me semble superflu et bien plus pratique une chirurgie plastique, pour des conditions sérieuses de santé où la chirurgie est très risquée, c’est une méthode de guérison qui peut être très utile. (Voir chirurgie ésotérique)

_  _  _

Curieusement, l’ange dans le livre Dialogues avec l’Ange dit quelque chose similaire sur le thème :

Savez-vous ce qu’est le beau ?

L’acte du bon serviteur, ce qui est plus que le nécessaire.
Le corps se meut – se nécessaire.
La danse est le plus, et si elle est vraiment danse – c’est le beau.
La voix est nécessaire. Le chant est le plus.
Il est nécessaire de représenter en images, mais ce qui vient en plus, c’est le beau.

Le Monde Nouveau ne peut être bâti que de beauté.
Soyez de bons serviteurs, car l’acte qui est plus que nécessaire est la pierre de taille pour le Monde Nouveau.
Il ne peut être bâti qu’avec elle.

Je t’enseigne :

Prends garde aux « Judas » qui vendent le Verbe !
Il y en a autour de toi aussi. Le sais-tu ?
Là où le feu brûle, le vrai se sépare du faux.
Et c’est bien là la raison du feu. ...
Il est nécessaire qu’il en soit ainsi !
Le minerai n’est pas utilisable, le métal est utilisable.
Les scories sont foulées aux pieds.
Le feu que tu allumes sépare en deux. C’est bien ainsi !

Lili : Puis-je quelque chose contre les Judas, ou dois-je les laisser faire ?

Entretien le feu ! Garde-le ! Ne t’occupe de rien d’autre ! Demande !

Lili : Dans le fonctionnement des organes, qu’est-ce qui est le plus et qu’est-ce qui est le nécessaire ?

Il n’y a qu’un plus dans le fonctionnement des organes :
c’est l’enfant né du corps.
Seul est le PLUS ce qui devient indépendant.
Tout le reste est gaspillage. Tout le reste est maudit.
La jeune fille donne corps à sa beauté dans son enfant, et non quand elle se maquille.
Les organes ne peuvent pas faire plus, mais l’humain oui.

(Hanna nous explique plus tard que le plus du corps est de faire l’enfant de chair et de sang, tandis que le plus de l’humain est de faire naitre le nouvel Enfant de Lumière.)

Dans le monde d’aujourd’hui, on ne connaît que le corps.
Plus on le bâtit, plus il devient laid.
Celui qui danse pour de l’argent a les pieds vils.
Plus vil encore celui qui enseigne cela.
(Entretien 23 avec Lili)

Il est compréhensible que la beauté attire et fascine. Le problème est que les humains se fanatisent avec elle. Ils commencent à l’idolâtrer et devenir les esclaves des faux prêtres qui surgissent autour d'elle. Il est intéressant de voir comment ceci est symboliquement représenté dans la Bible, qui (comme l'ésotérisme) définit le corps comme véhicule de l'Esprit:

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? » (1 Corinthiens 6:19)

Or, qu'est-ce que les commerçants avec la complicité des prêtres on fait avec le Temple de Jérusalem ?

Ils ont profané son rôle divin comme centre de communion avec Dieu, pour le transformer en un lieu pour marchander avec la foi. Ce qui a provoqué la colère de Jésus:


« Ils arrivèrent à Jérusalem, et Jésus entra dans le temple. Il se mit à chasser ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons ; et il ne laissait personne transporter aucun objet à travers le temple. Et il enseignait et disait: N'est-il pas écrit: ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs. Et les principaux sacrificateurs et les scribes l'entendirent, et ils cherchèrent comment ils le feraient mourir, car ils le craignaient, parce que toute la foule était dans l'étonnement à l'égard de sa doctrine. » (Marc 11:15-18)

De même, nous voyons qu’aujourd'hui le rôle sacré du corps a été défiguré par une commercialisation exagérée de son esthétique, sous la tyrannie de fantaisies qui sont imposées à la société à des fins commerciales.


OBSERVATION

Je profite du thème pour donner mon opinion personnelle et comme homme, dire aux dames que s'il vous plaît, ne vous laissez pas autant vous faire manipuler par les stéréotypes qu’impose la société. Arrêtez de vous implanter ces ballons dans la poitrine croyant ainsi vous donner un aspect plus attrayant, alors qu’en réalité cela vous donne un aspect vulgaire. Sachez que la beauté dans le corps se créé par l’harmonie, et si vous avez une silhouette mince, avec ces globes vous déformés votre silhouette et aussi votre présence, parce que cela montre que vous sentez que vous n’avez rien d’autre à donner que cette apparence artificielle.

Et vous, messieurs, je vous suggère de méditer cette phrase:

« Les hommes auraient de meilleures compagnes et moins de tristesse, si au lieu de louer les femmes seulement pour leur charme, leur beauté et leur sensualité, ils les louaient plus pour leur compréhension, leur vertu et leur moralité. »

CRÉATION PAR LA MAGIE D’ENTITÉS ARTIFICIELLES



Quand l’homme pense, il crée comme cela est connu maintenant, il crée des formes, des couleurs, des échos dans les plans invisibles, qui avec l’énergie suffisante, finissent par se concrétiser sur le plan physique. Cependant, la plupart des personnes n’arrivent à créer que sur le plan astral uniquement. Par contre, les véritables mages, en utilisant une certaine méthode, peuvent contraindre à certaines hiérarchies d’êtres à créer et manifester leur désir jusque sur le plan physique.

Cette méthode consiste en trois étapes :
  • Dans la première étape, le mage par son invocation fait descendre la hiérarchie qui l’intéresse jusque sur le plan physique (ce qui ne veut pas dire que celle-ci va être visible physiquement, mais qu’elle va être présente sur le plan physique) et comme toute hiérarchie est associée à une énergie et vice-versa, donc une fois descendue, le mage la scelle et la tient pour utiliser son énergie. 
  • Dans la deuxième étape, le mage par un procédé il diffuse l’énergie de cette même hiérarchie sur les plans subtils (plus précisément sur ce qui est connu comme l’éthérique et l’astral). 
  • Et dans la troisième face, qui est la plus importante, le mage contraint cette hiérarchie à créer sur les plans cités. Et ainsi sa création va à avoir lieu, que ce soit pour lancer un mauvais sort, que ce soit pour lancer un bon sort, ou que ce soit pour édifier quoique-ce soit d’autre.

Pourquoi est-ce que cela est une face primordiale ?

Tout simplement parce que tout objet crée, que ce soit sur un plan subtil, ou que ce soit véritablement sur un plan physique, tout objet créé, pour avoir une vie, doit à un moment donné quelconque de sa création, être infiltré d’un égrégore. S’il n’y a pas infiltration d’un égrégore, même artificiel, la chose ne peut pas avoir lieu. Même si le penseur, même si le magicien a un grand pouvoir, il doit absolument infiltrer sa volonté créatrice dans un égrégore pour qu’il ait matérialisation de l’objet qu’il désire ou de la situation qu’il désire.

(Vous m’excuserez si je ne détaille pas la méthode qu’utilisent les mages, de laquelle d’ailleurs je connais seulement une partie, mais vous comprendrez que même cette partie n’est pas propice de l’exposer de manière si publique parce que malgré mes multiples avertissements, beaucoup d’individus voudraient l’utiliser à des fins égoïstes ou nuisibles, et je ne veux pas me responsabiliser pour le karma que se produisent ses gens, mais je vous explique comment les mages procèdent pour que vous compreniez le processus de création des entités artificielles.)

À partir du moment où donc l’énergie est appelée sur le plan physique, où cette énergie est dilatée sur les plans subtils et qu’elle est enfermée pour constituer une entité, qui va devoir devenir productrice parce qu’elle devient individuelle. À partir de ce moment-là, le mage ou le prêtre alchimiste va véritablement voir se réaliser le fruit de sa volonté.

Pourquoi est-ce que j’insiste sur le fait que l’entité étant devenue individuelle, va devenir productrice ?

Parce que c’est l’action d’une loi. Une loi qui devrait d’ailleurs vous mettre en garde contre tout agissement un petit peu égaré et farfelu en matière de psychisme, ou de méditation mal contrôlée.

Chaque fois que l’homme pense à la manière d’un magicien, que l’homme veut créer avec sa volonté et certains mots de pouvoir, il dresse dans l’astral, une sorte de fantôme. Ce fantôme n’existe pas encore par lui-même. Il n’est en fait que le reflet, l’apparence de la pensée, du désir qu’émet le mage ou qu’émet la personne. Par contre, dès que dans la troisième face, le mage infiltre sa pensée dans un égrégore (à travers de la hiérarchie qu’il a invoquée) ce fantôme cesse d’être une apparence pour devenir une entité agissante. Et c’est comme cela qu’au temps de l’Ancien Égypte, et bien les prêtres égyptiens ont pu inventer des entités qui n’existaient pas dans la nature. Ils ont créé entre autres, les gardiens des tombes.


(Également, à travers ce procédé, depuis des temps très anciens et probablement même jusqu’à nos jours, des mages ont crée diverses entités artificielles pour qu’elles leur apportent à eux ou à un groupe spécifique d’hommes, protection et richesses matérielles.)

La durée de vie de ces entités est toujours en fonction de la puissance du mage qui l’a crée, de la puissance des individus qui croyaient en elle et qui la nourrissaient énergétiquement pour que l’entité donne toujours sa protection ou son pouvoir. Et cela dépend aussi de l’ambiance psychique du monde. C’est-à-dire que même s’il existait à travers les siècles toujours un cercle d’hommes capables de rendre hommage à de ses entités qui ont été crées pour apporter la protection, pouvoir et la richesse.

Eh bien !  Si la majorité des humains étaient bons, étaient sensés, ouverts, spirituels, etc. Cette entité serait dissoute automatiquement, même s’il existait encore un cercle d’hommes pour lui rendre un culte. Mais mettez d’un côté un groupe d’hommes qui rend un culte, et mettez de l’autre une humanité qui continue à dérailler, qui continue à voler, à violer, à tuer, etc. Et automatiquement vous comprendrez que ces entités sorties du néant par la volonté d’un mage, ces entités continuent à exister et à être nourries.

(Ceci me rappelle que plusieurs chercheurs affirment que le « Bohemian Club » qui est un club privé où se réunissent plusieurs des hommes les plus puissants du monde, effectué un rituel occultiste où ils rendent culte à un hibou géant de pierre.


Je ne saurais pas vous dire sur la vérité de cette déclaration, mais c’est un fait que de tous les temps, des groupes d'hommes détenant un certain pouvoir sur la Terre, ont adoré toutes sortes de divinités, que ce soit pour les protéger, pour endommager à leurs adversaires, ou pour avoir plus de richesse, plus de pouvoir. Certaines de ces « divinités » sont ce que le Mahatma Morya appelle le « planétaires arriérés » (CM134, p462) qui sont des Intelligences imparfaites qui se complaisent personnifiant des dieux pour être idolâtrés par les hommes, d'autres sont des magiciens noirs désincarnés ancrés dans l’astral, mais comme vous pouvez le voir, d’autres sont aussi ces entités artificielles créées par les mages.)

Quand ce sont des entités qui ont été attachées à un lieu, comme c’est le cas de certaines tombes, comme c’est le cas en Égypte, comme c’est le cas en Amérique du Sud, dans certaines parties du Tibet et ailleurs. Et bien ses entités restent tranquilles dans leur coin, car il y a un boulet qui les attache au lieu. Cela a été la volonté du mage de les attacher au lieu, et cette volonté est ce qui fait vivre l’entité, donc l’entité ne peut pas aller à l’encontre de cette volonté, c’est pourquoi elle reste dans le lieu.

Par contre, quand certaines entités ont été crées par des mages itinérants, des mages qui n’avaient pas d’emplacement fixe, qui étaient pourchassés, ou qui tout simplement avaient l’envie éternelle de voyager, et qui donc s’étaient fait des entités proches mais pas fixées en un lieu, proches d’eux-mêmes, accrochées à eux-mêmes, pour aller partout où le mage allait. Ces entités-là elles sont tout à fait mobiles donc, et continuent de polluer l’astral de la Terre, et continuent d’inspirer aux hommes des choses qui ne devraient pas être inspirées, et continuent de se nourrir et par là même de grossir grâce aux mauvaises actions des hommes, à la guerre, à la violence des hommes.

C’est pour cela que cycliquement, il y a un nettoyage de l’astral de la Terre. Chaque fois que l’on change d’ère, que l’on passe dans un nouveau monde, la hiérarchie des anges a la mission de nettoyer le ciel de la Terre.

Et de quelle façon s’y prend cette hiérarchie ?

Non pas en livrant une bataille contre ses entités comme on pourrait s’imaginer, mais cela ressemble un peu à cela comme même, sauf que le lieu de l’affrontement ne va pas être l’astral mais bel et bien le plan physique et plus précisément l’homme.

C’est-à-dire que ces entités ne détenant leur existence et leur puissance que par influence qu’elles exercent sur les hommes, l’ange ne va pouvoir les détruire qu’en changeant le comportement des hommes. Et lorsque parfois dans les écrits ésotériques, religieux, et même dans certains contes, on retrouve ce combat du diable et de l’ange à l’intérieur d’un homme, l’allusion n’est pas tout à fait fausse.


Ce qui ne veut pas dire, car ce serait mal comprendre, qu’à côté de vous il y a une entité, un diable qui essaye de prendre le pouvoir sur vous, et en fasse, un ange qui essaye de l’en empêcher. Cela ne se passe pas tout à fait comme cela : comme s’il avait deux chiens qui essayent de se disputer un bel os, et l’homme qui est là entre les deux en fait se retrouve le dindon de la farce (comme vous dites).

Cela ne se passe pas exactement comme cela, parce que tout simplement l’homme a la capacité de refuser l’influence et de ne pas être influençable. Il suffit qu’il développe pour cela un tout petit peu de sens moral, un tout petit peu de spiritualité, un peu de lumière, et automatiquement ces créatures de l’astral ne peuvent plus avoir des points d’appui sur lui.

(Ceci me rappelle se qu’a raconté un psychique qui a appartenu au projet Stargate de la CIA dans un livre qu’il raconte son expérience, et entre autres choses, la rencontre qu’il a fait avec un être d’obscurité [malheureusement je ne me souviens plus du nom]. Celui-ci lui a expliqué que tout le temps ils essaient d'influencer les gens pour qu’ils réalisent des cérémonies et des activités qui leur procurent l'énergie négative dont ils ont besoin pour continuer à exister, parce que l'énergie positive ne leur sert pas. Rien de ce qui est bon pour la planète et l'humanité ne leur est utile pour eux.

C’est pourquoi tout le temps ils essaient d'influencer les hommes à avoir des conflits, des guerres et tout ce genre de choses. Mais quand les humains refusent, alors ils doivent partir.

Ce à quoi le psychique a objecté :

-        vous n’allez pas me faire croire que vous êtes si obéissant que vous vous retirez quand la personne dit non ?

Et l’être lui a répondu :

-        non, mais ce qui se passe est que l'être humain a un pouvoir si grand que quand il dit « NON » il émet une vibration si forte que nous rejette. Nous continuons à insister de l'extérieur pour voir si nous pouvons encore faire baisser la volonté de la personne à qui nous attaquons, mais si sa volonté persiste, elle crée un champ énergétique que nous ne pouvons pas traverser, ne pouvant rien faire, nous préférons aller chercher une autre victime.)

Cette personne ne sera plus influençable par ses entités négatives, par contre l’ange va devoir batailler énormément pour essayer d’empêcher que ces entités influencent d’autres hommes, d’autres couches de l’humanité. Et au même temps que l’ange va essayer d’y faire face à ses entités, il va devoir en premier lieu influencer l’homme pour que lui-même décide de ne pas être influençable, parce que c’est lui qui est en jeu. Ce n’est pas la Terre, ce n’est pas même le Cosmos qui est en jeu, mais l’âme de l’homme. Et tant que l’homme ne connaît pas sa propre force, sa propre volonté, sa propre lumière, eh bien ! il faut que l’ange le lui rappelle :

« Attention !  Attention, ne te fais pas manger par ses entités !  Attention, ne te laisse pas influencer !  Pendant un temps je peux te protéger, mais très vite apprends à te protéger toi-même, car tu es un être divin. »


Et il faut sans cesse le rappeler aux hommes, et il faut sans cesse nettoyer l’astral, car en même temps que quelques entités sont dissoutes de cette façon-là, et bien ailleurs il y en a cent autres qui viennent d’être créées. Grâce à Dieu !  Celles-ci sont beaucoup moins puissantes, car elles ne sont pas forcément créées par les mages, mais tout simplement par la peur des hommes, l’agressivité des hommes, les malaises sociaux, les problèmes des dictatures et des révolutions, etc. Ces entités-là sont donc moins magiques, ne sont pas individuelles, ne vont pas vivre très longtemps, mais peuvent quand même empoisonner l’atmosphère pendant un certain temps.

Et lorsqu’il s’agit de diriger des énergies, de préparer des filtres, de doser le degré d’énergie, de faire arriver telle ou telle couleur à tel endroit de la Terre, de faire descendre un certain sceau sur tel chakra de la Terre pour qu’il rayonne sur les hommes. Eh bien !  Lorsqu’il faut faire tout cela avec précaution, on se passerait bien de cette pollution !  Parce que même si ces entités ne durent pas longtemps, mais comme elles reviennent toujours et toujours, c’est en fait une pollution constante. (Voir les énergies cosmiques reçues par la Terre)


C’est pourquoi il vous est demandé, autant que vous le pouvez, de participer à l’assainissement de l’astral de la Terre, au moins cela. Non pas que vous allez, à la manière des anges, aller combattre le mal, vous trouver face à des entités néfastes, soit face à des gardiens des tombes qu’ont inventés les prêtres égyptiens ou d’autres. Vous n’aurez jamais de face à face, mais si vous transmettez de la lumière (voir l’importance d’enseigner aux autres) peu à peu elle va aider à dissoudre ce qui est irréel, ce qui est illusoire, et donc les anges ou les maîtres vont pouvoir parfaitement se concentrer sur les entités qui ont été crées par des mages, qui sont parfaitement individualisées et qui peuvent vivre pendant des millénaires, et embêter le monde pendant autant de temps. Si vous êtes capables de faire une part du travail, eh bien ! il reste un peu plus de force, et aux anges, et aux maîtres, pour faire l’autre part du travail.

Quand l’on propose de dynamiser la Terre par des méditations, par des prières de groupe, etc. Il s’agit bien de cela. Il s’agit de nettoyer. Il ne s’agit pas de vouloir transformer l’humanité du jour au lendemain et de s’attendre à ce que tout le monde devienne perceptible au bien, ou à la spiritualité. Cela il ne faut pas y compter. Par contre, par les prières de groupe, par les visualisations de groupe, par les invocations de groupe, vous pouvez parfaitement nettoyer l’astral.

(En groupe c’est plus puissant, mais si vous êtes seul, alors entrez en contact avec la hiérarchie blanche et votre travail sera tout aussi puissant, sans compter que cela vous génère un karma positif très bénéfique. Voir méditation pour collaborer avec la loge blanche)

En aidant à nettoyer l’astral, vous allez libérer en conscience à certaines personnes de cette chape que représentent ses entités, et certaines de ces personnes se trouvant libérées, pourront alors se laisser inspirer par le bien et aller vers la spiritualité.

Ce qui ne veut pas dire que vous aurez eu une directe influence sur la personne, mais en l’ayant libérée, elle pourra faire le choix de la spiritualité, car il ne faut pas oublier que les humains disposent du libre arbitre. C’est ce qui différencie le mage blanc (et en général les membres de la hiérarchie blanche) du mage noir. Le mage blanc respecte toujours le libre arbitre des autres.

Pastor (maître de sagesse)

LES RAISONS OCCULTES DE LA DESTRUCTION DE L’ATLANTIDE



Pour que les humains puissent développer une auto-conscience, la conscience de soi, c’est-à-dire la capacité de se rendre compte de ce qu'ils pensent, de ce qu'ils sont, de ce qu'ils font, etc. (capacité que la plupart des animaux n’ont pas) il a fallu que d’abord son corps astral soit parfaitement mis au point et qu’il soit en parfait fonctionnement.

Ceci est dû parce que la conscience de soi se génère à partir de l'effet « miroir ». Tant que tu ne t’es pas vu, tu ne sais pas qui tu es. Par exemple, ce n'est que lorsqu’on se regarde à travers un reflet, que dans la contemplation de ton image, tu prends conscience que cette image, c'est toi. Et ce processus de « renvoie d'image » s’effectue à l'intérieur de l'homme à travers le corps astral. Il a fallu donc à travers les âges, développer énormément le corps astral, ce qui a abouti à la catastrophe de l’Atlantide. C’était prévisible et ceux qui jugent les Atlantes en disant :

« Eh bien, ces gens-là n’ont rien compris. Il a fallu qu’ils fassent chuter l’humanité (après la catastrophe de l’Atlantide, l’humanité est descendu presque à l’époque des cavernes). Ils ne pouvaient pas tenir leurs mains dans leurs poches au lieu d’agiter leurs baguettes de sorciers... »

Ceux qui le jugent de cette façon-là ne comprennent pas l’histoire de l’humanité et le développement occulte de l’humanité. Il fallait pleinement développer le corps astral. Ce qui veut dire que le corps astral allait se trouver fortement exacerbé, allait se trouver être le lieu où les énergies allaient appuyer le plus fort, pénétrer le plus fort, et cela voulait dire aussi que les hommes allaient devenir le plus conscients à ce niveau-là.

Les Atlantes étaient donc extrêmement conscients au niveau de l’astral, ce qui revient à dire qu’ils étaient extrêmement dans l’astral, bien que cela ne soit pas tout à fait vrai. Il y a une légère différence entre être conscient à un certain plan et être dans ce plan.

Par exemple, les animaux ne sont pas responsables de leur violence. Ils vivent dans le plan physique, mais ils n’ont pas un témoin, une conscience pour leur dire : « Attention !  Il ne faut pas agresser les hommes. »  Par contre, être conscient sur un certain plan veut dire qu’il y a toujours la capacité, donc d’être le témoin et de faire le choix.

(Il ne faut pas aller aux extrêmes, ou bien blâmer les Atlantes de tous les maux, ou bien à l'inverse, les exonérer de toute culpabilité.)

Même s’il était inévitable que l’astral des Atlantes devienne si immense, si boursouflé, que l’orgueil, la vanité et la folie les prennent un jour, ils avaient quand même la possibilité de faire le choix. C’est-à-dire qu’un homme, tout en étant poussé à l’extrême de ce qu’il peut supporter, en tant qu’individu social et en tant qu’individu appartenant à une race, il a quand même toujours la possibilité de faire un choix.

Pour autant, il ne faut pas croire que, parce qu’il a fallu développer extrêmement le corps astral et que cela s’est passé chez les Atlantes. S’ils sont devenus fous de pouvoir, après tout ce n’est peut-être pas leur faute, car ils subissaient les énergies qu’envoyaient les Maîtres, la Hiérarchie à ce moment-là, donc qu’ils étaient esclaves d’un moment de l’évolution de l’humanité.

Il ne faut pas penser de cette façon-là, les Atlantes ne furent pas des victimes, car de la même façon, c’est vrai qu’un homme doit pouvoir subir l’alchimie qui le fera évoluer et qui fera évoluer toute sa race, il y a quand même toujours positionné en lui au creux de son âme, le témoin qui, s’il est suffisamment évolué, va pouvoir faire la différence et faire le choix, et dire :

« D’accord, bon, en ce moment, je passe une mauvaise période, que ce soit au nom de ma propre alchimie ou au nom de l’alchimie de ma race. Je passe une mauvaise période, mais je n’ai pas le droit de sombrer dans l’exercice négatif des énergies que je reçois. Je dois toujours rester dans l’exercice positif des énergies que je reçois. »

Lorsque cette alchimie est proposée de façon individuelle, le disciple est choisi, et il est rare les fois où le disciple renie le bien qui lui est fait et exerce dans le mal l’énergie qui lui est donnée. Par contre, lorsque cette alchimie est faite de façon globale sur une race, sur une humanité, les disciples ne sont pas choisis. (voir le plan éthérique est en train de s’intensifier)

C’est pour tout le monde que cela se passe !

Et c’est quand la chose se passe pour tout le monde, que la chose en tombant sur des êtres qui ne sont pas suffisamment dépouillés, va donner lieu à des catastrophes. Le royaume de l’Atlantide a donc été détruit. Non pas parce que ses prêtes les plus avancés sont devenus fous, mais parce que les prêtres les moins avancés sont devenus majoritaires et ont commencé à pouvoir manipuler les forces aussi bien que les prêtres avancés, mais avec folie. Et lorsque le nombre a prévalu sur la pureté des maîtres, sur la pureté des prêtres initiés, lorsque ce nombre a prévalu, l’Atlantide a sombré.

De la même façon, toutes les civilisations sont toujours emportées par le nombre. Jamais parce qu’à la tête, un maître s’assombrit, ou un initié devient fou. C’est toujours parce qu’à cause de l’évolution, l’énergie qui est donnée, devient de plus en plus accessible à tous. Cette énergie tombant sur tout le monde développe les pouvoirs latents, même chez celui qui en fait n’est pas encore prêt en tant que disciple. Et ce sont ces personnes-là qui devenant de plus en plus nombreuses, concurrent à faire s’écrouler les civilisations, concurrent donc à abimer la flamme initiatique, concurrent à abimer la sagesse initiatique qui est donnée.

À partir de ce moment-là, que fait le Maître en charge?

Le Maître qui guidait ce peuple prend tout ce qu’il possède de Dieu et qu’il donnait aux hommes. Il roule ses papiers de la sagesse. Il remporte tous ses documents où sont marquées les phrases clés, les clés de pouvoir, les invocations aux anges et aux grandes entités. Et il emporte la flamme qui est sur l’autel et qui sert de présence divine et de point d’initiation et de baptême.


À partir de ce moment-là, quand tout va mal, il emporte tout ça et se refuge dans la montagne en attendant une face meilleure. Il ne se dit pas en partant :

« Oh, quels humains !  Ils ne valent rien !  Décidément c’est toujours la même histoire qui recommence. Ils saccagent tout. Ils ne comprennent rien. Ils démolissent et voila que je dois repartir à des lieux, sous ma cape, dans mon baluchon. Et où est-ce qu’on va ?  Se cacher maintenant. Décidément j’aurais mieux fait de rester à Shamballa ! »

Un grand initié ne pense pas de cette façon-là, car il sait. Il connaît les cycles. Il sait qu’immanquablement des moments de ce que l’on pourrait appeler une apparente déchéance, une apparente chute. Ces moments-là vont arriver.

Longtemps avant, il commence déjà par amoindrir l’effet initiatique de sa présence. C’est-à-dire que de la même façon que les vagues se communiquent, quand l’énergie descend dans le monde des profanes, pour développer les profanes. Ce qui développe aussi par là même leurs ponts noirs qu’ils en ont, à fin que les points noirs soient évacués. De la même façon, le Maître qui est en charge, commence à restituer sa lumière dans le cercle des Maîtres auquel il appartient, jusqu’au jour où finalement il ne reste du Maître presque plus rien, comme de façon naturelle.

Il n’y a pas d’un seul coup, un jour ou il prend conscience que Dieu et lui ne sont plus les bienvenus et qu’il doit partir. Il sait que cela arrive, il sait qu’il doit se préparer. Il sait que c’est normal, comme vous, vous savez que c’est tout à fait normal que votre enfant réagisse de telle ou de telle manière en fonction de telle ou telle circonstance. Vous n’avez pas besoin d’utiliser la voyance pour le savoir. Vous le savez. Vous connaissez la nature de l’enfant, la nature de l’événement, et vous ne pouvez qu’avoir raison en tirant cette conclusion.

De la même façon, le maître sait ce qui va se passer inévitablement à la suite du travail de certaines énergies. C’est comme à l’heure actuelle, en considérant le travail qui se fait par certaines énergies (voir les énergies cosmiques reçues par la Terre).  Le Maître sait exactement quels sont les risques et quelle est la part de l’humanité qui représente un danger, parce que cette part-là de l’humanité va extérioriser de façon négative l’énergie qui descend. (Un exemple est pourquoi les mœurs se dégradent mondialement ?)

C’est pourquoi, dans l’évolution humaine, il faut faire toute chose après l’autre.

(Et que le parcours est si lent, car contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'évolution ne se fait pas en ligne droite, mais dans une courbe serpentine, avec des cycles d'élévation s’alternant avec des cycles de décadence. La différence est que dans chaque essor, l´humanité se développe un peu plus, et dans chaque déclin, l’humanité descend un peu moins.)


Pastor (guide spirituel, 22.10.88)


Dans une autre rencontre, Pastor a détaillé plus sur le thème :

« Autrefois, les Maîtres vivaient entre les hommes. Ils étaient accessibles aux hommes. Ainsi, à l’époque de l’Atlantide, le Maître qui guidait l’évolution de ce peuple, vivait parmi le peuple. Il connaissait tout le monde. Les mères pouvaient porter leur enfant et le présenter au Maître pour qu’il lui donne sa bénédiction. Il conseillait aux jeunes quelle vocation leur convenait mieux en fonction de leur rayon, et ainsi il était une source d’amour et d’aide qui veillait dans la destinée des gens, mais aussi qui faisait prévaloir la Loi divine.

Mais voilà, un certain nombre d’autorités ont commencé à ne pas apprécier cette situation et à vouloir imposer leur autorité. Ce furent les prêtres de l’Atlantide. Avec le temps, ils avaient acquis un grand pouvoir :

Ils pouvaient créer la foudre. Les Maîtres leur avaient enseigné comment y faire, parce que cela fait partie des Arcanes, Ils pouvaient créer des raz-de-marée, ils pouvaient créer la grossesse chez des femmes stériles, etc. Et aveuglés par l'ambition et l'arrogance, ils se sont dits :

« Pourquoi devons-nous obéir à ses gens ?  Mais qui nous empêche de devenir nos propres maîtres, puisque nous avons le pouvoir ? »

(Le détail est que la Loi divine n’est pas instaurée par caprice, mais pour maintenir l’équilibre et l’harmonie dans la Création, sans elle tout devient un chaos et c’est ce qui est arrivé.)

Qu’a fait le Maître à ce moment-là ?

Il n’a pas essayé de reprendre le pouvoir, parce qu’un Maître n’est pas un être qui dispute le pouvoir. Il essaye d’apporter la Loi, la Lumière, l’Amour mais il ne dispute pas le pouvoir. Quand la majorité du peuple ne veut plus de lui, il se retire tout simplement. Il roule ses papiers, les papiers de la Loi. Il emporte les sept pierres précieuses, et surtout, il emporte le sceptre. Il part sans que les gens se rendent compte, en prenant soin d’effacer ses empreintes dans le sol, pour qu’on ne puisse pas le suivre, pour que les hommes oublient complètement son existence, puisqu’ils ne veulent plus de son message.


Et ainsi, le Maître est entré dans la montagne. Il a choisi la montagne qui était la plus éloignée du monde des hommes à cette époque-là, et il est entré au fond de la montagne. Mais ne croyez pas qu’il est parti par peur en se disant « je dois me protéger », ou avec colère en se disant « puisqu’ils ne veulent plus de moi, je sors de leur vue et je m’en vais ».

Non. Si le Maître est parti, est principalement pour protéger la flamme, parce que ce qui est important c’est la flamme. Tant pis si les hommes n’y croient plus, mais il faut protéger la flamme, parce que la flamme, voyez-vous, c’est la manifestation de l’esprit de Dieu sur Terre, et la manifestation de l’esprit de Dieu doit demeure intacte, doit être protégée. »
(Conversation du 02.10.88)